Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Stratégie Media Telecom Internet
  • : stratégie médias internet telecom
  • Contact

Recherche

Rester en contact

  Christian Jegourel

 

    

8 mai 2007 2 08 /05 /mai /2007 22:59

De gros annonceurs américains comme Coca Cola, Wal-Mart ou Kraft General Food menace de stopper leurs campagnes publicitaires sur les magazines si ceux-ci ne garantissent pas leurs diffusions.

Cette menace est prise au sérieux d’autant que cela représente plus de 900 millions de dollars annuels pour le secteur. Ces clients demandent que la circulation payante soit prise en compte et non la circulation totale des magazines sur lesquels ils annoncent.

Beaucoup d’annonceurs sont en effet mécontents de devoir se satisfaire de moyennes de circulation dans l’année et non de la diffusion réelle payée pour chaque numéro.

Certains éditeurs ont tendance à un peu trop distribuer gratuitement des exemplaires dans les hôtels, les salons de coiffures et autres salles d’attentes médicales

L’un des arguments utilisés par les agences médias est la comparaison avec la publicité sur internet qui permet une mesure précise des visiteurs et des pages vues.

La croissance à deux chiffres des budgets sur internet donne un levier fort aux annonceurs et une alternative potentielle si les éditeurs refusaient cette demande. La tendance au suivi des campagnes multi supports va accélérer ce type de demandes et les médias « traditionnels » risquent d’avoir des difficultés à adapter leur modèle économique et organisationnel.

Il va leur falloir prouver leur efficacité dans l’écosystème des médias et justifier leurs tarifs souvent exorbitants en comparaison du nombre de lecteurs touché par rapport à l’internet.

Pour contrer ce type d’exigences, les groupes de médias proposent des packages sur plusieurs supports et plusieurs numéros et garantissent en fin de campagnes un nombre minimum d’exemplaires en diffusion payante.

Cela favorise évidemment les grands éditeurs qui possèdent de nombreux titres au détriment des titres de niches. Là aussi la concentration va devenir nécessaire même pour des supports rentables.

Il s’agit certainement du début d’un rapport de force entre les annonceurs qui souhaitent une réduction importante des coûts publicitaires sur les supports papier ainsi que des outils de mesure plus sophistiqués.

La situation de la diffusion est déjà en baisse constante, si les tarifs suivent, certains titres pourraient être en difficultés dès cette année.

Dans tous les cas l’année 2008 devrait être le théâtre de cessation de parution et de regroupement de titres pour réaliser des économies d’échelle.

Articles en relation :

- La presse américaine broie du noir et tente de réduire ses coûts

- Rapport Tessier : la presse face au numérique

- Les journaux américains ont perdu le combat sur les petites annonces de recrutement

- Le groupe Time aime les blogs et s’y investit

- Regroupement de journaux américains sur Internet autour des petites annonces

- Internet et l’avenir de la presse

- Quel avenir pour les éditeurs de presse sur le web ?

- Les sites de journaux en ligne atteignent des records d’audience aux Etats Unis

- Les revenus des journaux américains ont décru au troisième trimestre

- Lagardère restructure ses magazines, prélude à une tendance de fond pour le secteur ?

- Hachette Filipacchi Media rachète Jumpstart Automotive Media

- Life magazine stoppe sa parution papier et se concentre sur Internet

Partager cet article

Repost 0
Published by Edgeminded - dans Actualité
commenter cet article

commentaires

Articles Récents