Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Stratégie Media Telecom Internet
  • : stratégie médias internet telecom
  • Contact

Recherche

Rester en contact

  Christian Jegourel

 

    

12 juin 2007 2 12 /06 /juin /2007 19:11

Le partage de contenus copyrighté est à la fois un souci majeur pour les sites de partage vidéo mais également un excellent moyen de drainer de l’audience. Il semble néanmoins que sous la pression des ayants droits, la plupart des sites mettent en place des solutions permettant d’identifier les contenus litigieux afin de les supprimer à la première demande.

Daily Motion a déjà mis en place une technologie de la société Audible Magic utilisée également par d’autres sites, dont YouTube lui-même pour le moment. Avec ce nouveua test, YouTube compte aller plus loin, car il en a les moyens financiers et économiques, en proposant sa propre technologie.

C’est certainement un pas de plus dans l’hégémonie de Google et ses satellites car la puissance de développement du géant de Mountain View lui permet de proposer des solutions innovantes qui ne seront pas à la portée de ses concurrents.

C’est donc bien, une nouvelle fois, la maîtrise d’une technologie clé qui pourrait être un facteur différentiant déterminant pour le site américain.

Cette technologie développée en interne par les équipes de Google en partenariat avec les deux studios, va permettre d’identifier les vidéos envoyées par les internautes afin de bloquer automatiquement les contenus non libres de droits.

Cette technologie, basé sur la reconnaissance de la bande son, permettra aux studios de choisir de supprimer ou de laisser les contenus identifiés comme litigieux. Cela est très insuffisant car parfois la bande son n’est pas assez audible pour être traitée.

C’est d’autant plus étonnant que des technologies plus sophistiquées existent chez Virage ou Excalibur permettant de reconnaître partiellement les contenus vidéos croisé avec la bande son.

Est-ce que cela sera suffisant pour calmer Viacom qui réclame 1 milliard de dollars de dommage et intérêt à YouTube ? Rien n’est moins sûr car au delà de la diffusion illégale de contenus protégés, se profile la guerre de la diffusion à l’échelle mondiale et Viacom a déjà choisi son camp en investissant dans Joost. Le géant des médias a donc tout intérêt à voir chuter YouTube.

Articles en relations :

- Joost : Le nouveau CEO dévoile la stratégie et les projets de la start up

- La Fox demande les coordonnées d’un internaute à YouTube, combat d’arrière garde ?

- Google Vidéo attaqué par un producteur français

- Google, YouTube et la contrefaçon

- Google va ajouter une technologie de contrôle des contenus protégés sur YouTube

- Viacom réclame 1 milliard de dollars à YouTube

- Viacom force YouTube à retirer 100.000 clips non autorisés

Partager cet article

Repost 0
Published by Edgeminded - dans Actualité
commenter cet article

commentaires

Articles Récents