Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Stratégie Media Telecom Internet
  • : stratégie médias internet telecom
  • Contact

Recherche

Rester en contact

  Christian Jegourel

 

    

22 juin 2007 5 22 /06 /juin /2007 18:13

La société ICE a développé une technologie qui permet de transformer les publicités « passives » affichées en télévision par des publicités cliquables comme sur internet.

De cette manière le téléspectateur peut obtenir des informations et acheter directement en ligne les produits ou services en relation avec le programme audiovisuel.

C’est une nouvelle forme de commerce en télévision qui pourrait bien devenir l’élément moteur de l’économie de la TV 2.0.

Si le téléachat traditionnel est une succession de présentations de produits, le potentiel offert par ICE est d’insérer des publicités directement dans le programme de télévision. Les marques peuvent ainsi vendre directement leurs produits en relation directe avec le programme. Acheter le téléphone de Jack Bauer dans 24H ou un collier dans Desperate Housewives…

ICE appelle cela l’IVC, « Interactive Video Commerce ». Le téléspectateur, un peu moins spectateur et un peu plus acteur, peut naviguer dans des menus qui présentent les produits puis décider de les acheter en ligne.

La recherche d’information ou l’acte d’achat se fait comme sur un site internet sauf qu’avec ICE, l’utilisateur navigue avec sa télécommande.

Cela va contribuer à accélérer la monétisation de l’espace à l’intérieur même des programmes. Si demain le niveau de monétisation est suffisant, les chaînes de télévision ne serviront plus à rien. Un studio pourra produire un épisode de série, monétiser son espace et espérer que l’épisode soit téléchargés ou vu sur tous les sites de partage… Plus de piratage, l’économie est dans le contenu.

ICE présente cette technologie comme une possibilité de monétisation supérieure à la publicité traditionnelle et surtout un excellent moyen de placement de produits.

La société ICE semble être la première à proposer ce type de technologie qui devrait remplacer la publicité traditionnelle trop contournée par les systèmes de PVR et autres outils de podcast. Avec cela plus de souci de « time shifting », « place shifting » et « device shifting » pour les ayants droits. Si vous en connaissez d’autres merci de les citer et d’en parler dans les commentaires de cet article.

Beaucoup d’entreprises commerciales seront intéressées par ce type de technologies qui permettent d’exacerber l’acte d’achat d’impulsion. Ce n’est pas une bonne nouvelle pour les chaînes de télé car ce sont les opérateurs de réseaux qui vont bénéficier de ce type d’apports. Le PPA pay per action en télé ?

Je vous laisse découvrir la démonstration avec un épisode de Sex And The City : ICI

Articles en relations

- NBC et Nissan signe un contrat publicitaire multi supports. Publicité 2.0, quel risque pour les chaînes

- La triangulation publicitaire, un nouveau concept de campagne multi supports

- L’IPTV, la télévision du 21ème siècle !

- Joost : Le nouveau CEO dévoile la stratégie et les projets de la start up

- La chronologie des médias en voie de disparition ? Apple tire sur l’ambulance

- Les Majors de l’industrie musicale vont gagner de l’argent grâce au téléchargement illégal.

- Le studio Fox Atomic envisage de devenir une marque à part entière, un prélude pour devenir un diffuseur en ligne et se passer d’intermédiaires ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Edgeminded - dans Analyse-Stratégie
commenter cet article

commentaires

Articles Récents