Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Stratégie Media Telecom Internet
  • : stratégie médias internet telecom
  • Contact

Recherche

Rester en contact

  Christian Jegourel

 

    

30 juillet 2007 1 30 /07 /juillet /2007 21:14

Le Groupe Iliad, maison mère de Free, s’est porté candidat, ce 30 juillet 2007, à la quatrième licence de téléphonie mobile et a remis un dossier à l’ARCEP. 

Iliad considère que cette licence permettrait d’accélérer l’entrée du Groupe sur le marché des télécommunications mobiles en France, en s’appuyant sur son savoir-faire et sur les actifs du Groupe tels que la marque Free, sa base d’abonnés ADSL et son réseau de fibres optiques.

Les marges très élevées des opérateurs mobiles historiques, la baisse continue des charges de terminaison d’appels sur réseaux mobiles, la portabilité des numéros, la faculté d’obtenir rapidement un accord d’itinérance ainsi que la forte baisse du coût des équipements dessinent le cadre d’un modèle économique de développement attractif, reposant sur une offre simple, accessible à tous et sans engagement de longue durée.

D’après l’opérateur ADSL, la décision d’être candidat a également été motivée par la décision du Conseil d’Etat du 11 juillet 2007 qui souligne que le Gouvernement n’a à se prononcer sur la fixation définitive des modalités financières de la redevance due pour l’autorisation qu’à l’occasion de l’adoption du cahier des charges accompagnant cette autorisation. Ce qui n’est donc pas une décision définitive

Iliad considère que la réussite de ce projet repose sur trois facteurs clés :

- un aménagement des modalités financières qui pourrait se traduire par un paiement annuel échelonné de la partie fixe de la redevance, comme toutes les redevances d’occupation du domaine public. A cet égard, Iliad considère que l’éventuel paiement dès la délivrance de l’autorisation de la partie fixe de la redevance constitue une barrière à l’entrée sur le marché ;

- l’accès aux bandes de fréquences 900 MHz concomitamment aux fréquences 2.15 GHz : Iliad accueille favorablement la décision de l’Autorité d’attribuer, dès la fin de l’année 2009 à l’opérateur retenu pour la quatrième autorisation, une porteuse de 5 MHz dans la bande 900 MHz ;

- la mise en œuvre rapide d’accords d’itinérance et de partage de points hauts avec les opérateurs existants comme le prévoit l’appel à candidature. A cet égard, Iliad a toute confiance en l’ARCEP qui saura, en cas de difficultés à conclure ce type d’accords, trancher rapidement d’éventuels différends.

En ce qui concerne le calendrier, l’appel d’offres prévoit trois phases :

- une phase de qualification au terme de laquelle l’ARCEP écartera les candidatures ne respectant pas le cahier des charges de l’appel d’offres. Cela risque d’être rapide car Iliad est le seul candidat.

- une phase de sélection au terme de laquelle l’ARCEP retiendra avant le 29 février 2008 la candidature dont la note sera la plus élevée. 100% des gagnants ont joués.

- une phase de rédaction du cahier des charges, traduisant les engagements du dossier de candidature retenu ainsi que les modalités financières décidées par le Gouvernement pour délivrance de l’autorisation le 31 mars 2008 au plus tard.

A noter que le candidat retenu par l’ARCEP conserve la possibilité de renoncer à l’autorisation avant sa délivrance. SI donc les conditions énoncés plus haut ne sont pas remplies, Free pourra renoncer à la course à la 4ème licence. C’est néanmoins un joli bras de fer avec les pouvoirs public car si, comme tout semble l’indiquer, Iliad est le seul candidat, les pouvoirs publics auront du mal à justifier un non aménagement des conditions face à la concurrence. L’été va être chaud chez les lobbyistes.

Iliad le fait d’ailleurs largement remarquer dans son communiqué en soulignant : « A l’heure où les pouvoirs publics, au plus haut niveau de l’Etat, ont placé le pouvoir d’achat et l’intérêt des consommateurs au cœur de leurs préoccupations, l’arrivée d’un quatrième opérateur mobile et le développement de la concurrence sur ce marché représente une opportunité unique de concrétiser ces engagements. »

Bien joué comme d’habitude de la part des équipes de Xavier Niel mais vous le savez j’ai souvent trouvé que la stratégie de ce groupe était remarquable, il n’y a pas de raison que cela change.

Par contre si l’état ne cède pas, la situation de Free va devoir évoluer face à Neuf et Orange qui ont tous deux une offre quadruple play. Le retard des équipements Wimax met Free dans une situation où il ne peut plus attendre pour proposer une offre mobile. Je pensais à un accord avec Ten Mobile en attendant le Wimax mais les deux sont compatibles.

Si Free l’emporte c’est Neuf qui va avoir une grosse pression et Vivendi va tout faire pour essayer de fusionner Neuf et SFR. Le problème c’est qu’il n’est pas sûr que Vodafone soit d’accord....

Un dossier à suivre attentivement.

Articles en relation :

- FAI : après une vente de Club Internet, une fusion SFR Neuf Cegetel est-elle possible ?

- OPA amicale sur Free ? Notre analyse

- Free renforce son offre audiovisuelle avec TF1 et M6 et leurs contenus VOD, détails et analyse

- Neuf Cegetel pas intéressé par la 4ème licence mobile, décryptage.

- Orange annonce une offre ADSL sans abonnement pour les abonnés au mobile.

- La 4ème licence mobile ne sera pas « aménagée »

- Free intéressé par la 3G, pourquoi je n’y crois pas.

- Fournisseurs d’accès Internet et opérateurs mobiles, scénario pour une recomposition de la chaîne de valeur.

- FAI et fibres optiques, la bataille a commencé, Noos comme joker ?

- Free MVNO ? Les raisons d’un revirement

- Combiens de FAI et d’acteurs Internet restera-t-il dans 10 ans ?

- Le Wimax en passe de devenir le standard de la 4G ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Edgeminded - dans Actualité
commenter cet article

commentaires

Articles Récents