Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Stratégie Media Telecom Internet
  • : stratégie médias internet telecom
  • Contact

Recherche

Rester en contact

  Christian Jegourel

 

    

27 septembre 2007 4 27 /09 /septembre /2007 13:36

Quoi de plus détaillé dans les profils des internautes que leur page MySpace et le réseau d’ami associé. En fonction des goûts musicaux, des ses préférences au sens large, il est tout à fait possible de classer les inscrits d’un réseau social dans un socio type.

C’est ce qu’a annoncé Peter Levinsohn, le président de Fox Interactive Media à laquelle est rattachée MySpace dans le groupe News Corp.

Si certains avaient des doutes sur la possibilité de monétiser les sites communautaires, le profiling que peuvent faire ses réservoir de profils est potentiellement impressionnant et …. limite dangereux. Mais dès le moment où nous acceptons que nos profls soient sur Internet, la discrétion devient difficile.

Quoiqu’il en soit cette annonce devrait permettre de proposer des campagnes publicitaires ciblées et rapidement oublier le retrait des annonceurs en Grande Bretagne.

Le système est en test depuis six mois et permet aux annonceurs de cibler des profils en fonction des informations renseignées dans les pages de MySpace croisées avec le réseau des inscrits.

L’algorithme de calcul a été développé en interne par les équipes de Fox Interactive Media et s’appuie sur 10 catégories de profils discriminés par des critères d’intérêts sur l’automobile, la mode, la finance, la sante, le sport et les jeux vidéo. L’application de FIM permet l’affichage d’une publicité contextuelle basée sur le préférence du l’internaute, le groupe d’amis, l’âge, le sexe.

L’équipe de développement de FIM, qui comprend 100 personnes prépare maintenant une nouvelle version qui devrait permettre de subdiviser les dix catégories initiales en centaines de sous catégories.

La compétition avec Facebook ne fait que commencer même si Peter Levinsohn ne considère pas le petit dernier comme comparable à MySpace.

Néanmoins la croissance vertigineuse de Facebook ces derniers mois (117% en 12 mois comparé à 23% pour MySpace) présage bien d’une féroce compétion, au moins sur une tranche d’âge 18-24. En deçà Facebook ne séduit pas et au-delà c’est MySpace qui n’est pas vraiment présent.

Facebook a également commencé cet été à travailler sur de la publicité contextuelle et devrait proposer un outil début 2008.

MySpace tirera donc le premier puisque la première version sera lancée dès novembre avec une base de cibles potentielles de 3 millions de membres.

Le CEO de FIM en a profité pour égratigner son concurrent en précisant que les membres de MySpace passe 30 % de temps de plus que sur Facebook.

Articles en relation :

Les réseaux sociaux se mondialisent

Facebook veut devenir un éditeur de logiciel ?

MySpace News un mixte de Google News et de Digg ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Edgeminded - dans Actualité
commenter cet article

commentaires

Articles Récents