Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Stratégie Media Telecom Internet
  • : stratégie médias internet telecom
  • Contact

Recherche

Rester en contact

  Christian Jegourel

 

    

11 octobre 2007 4 11 /10 /octobre /2007 20:55

La stratégie d’Apple dans le mobile semble devoir s’adapter aux réalités du terrain et aux acteurs installés. Que ce soit en France où la législation interdit la vente couplée ou aux Etats-Unis où une « class action » est ouverte contre la pomme, Steve Jobs va devoir revoir ses prétentions.

Il faut dire que l’attitude d’Apple face aux opérateurs de téléphonie mobile est d’une arrogance à la hauteur de profits de cette industrie. C’est la première fois qu’un fabricant de téléphones mobiles obtient une rétro cession sur les communications de la part des opérateurs. Le fabricant californien s’est donc naturellement tourné vers le numéro un de chaque pays afin d’obtenir le maximum de revenus de ses accords.

Et voilà que la belle machine se grippe.

En France tout d’abord avec la législation qui contrarie le modèle et avec Orange qui refuse de se laisser tondre sur ses revenus.

Aux Etats-Unis où les consommateurs sont excédés de l’attitude de la pomme et espèrent interdire son modèle de vente couplée et l’exclusivité d’ATT.

Chez les hackers, enfin, qui déverrouillent régulièrement les systèmes de protection de l’iPhone. Il aura fallu à peine 7 jours pour que la nouvelle version 1.1 du système d’exploitation de l’iPhone soit cracké et Apple annonce déjà des correctifs. Nous allons donc assister à une course poursuite entre le fabricant et la communauté de hackers à l’instar de ce qui se passe avec le DRM pour les contenus.

En France rien n’est réglé
Didier Lombard, le PDG de France Telecom, a annoncé en début de semaine que l’iPhone serait distribué dès le mois de novembre mais Apple vient de publier un communiqué dans la nuit contredisant l’opérateur.

L’image d’Apple écornée ?

Cela commence à faire beaucoup et il n’est pas sûr que l’image d’Apple sorte grandie de cette affaire. Si Steve Jobs est indiscutablement un génie du marketing, il va devoir améliorer sa communication car l’iPhone pourrait bien se voir attribuer l’image d’un système fermé face à Windows Mobile 6. De nombreux utilisateurs de l’iPhone s’agacent d’ailleurs des propos de la pomme qui condamnent les applications compatibles avec l’iPhone et qui ne paient pas les royalties à Apple. C’est pourtant l’un des avantages essentiel de ce téléphones par rapport à des concurrents qui s’ils restent encore très loin de l’ergonomie de l’interface cherchent par tous les moyens à revenir dans le jeu.

Pas simple de créer un écosystème

Nous atteignons là les limites de la création d’un nouvel écosystème qui doit s’appuyer, et un peu vampiriser, sur un modèle existant. Apple cherche à refaire ce que font les agrégateurs de flux face aux médias qui produisent des contenus en s’intercalant entre les consommateurs et les opérateurs. Si ce modèle a bien fonctionné en circuit fermé, sur l’iPod, il n’est pas sûr que cela soit reproductible dans un modèle communiquant qui nécessite un réseau ferment tenu par les propriétaires d’infrastructures.

Je pense donc qu’Apple va échouer dans sa tentative de reproduire sur le mobile et dans le fixe (Apple TV), ce qui a fait son succès dans la musique avec l’iPod. L’époque n’est plus la même, les acteurs ont appris d’Apple, et d’ailleurs certains détenteurs de contenus n’ont pas renouvelé leur contrat avec la pomme à cause des conditions exorbitantes d’Apple. Si l’interface de l’iPhone a véritablement une avance sur ses concurrents, les autres développeurs de systèmes d’exploitation, Microsoft en tête, vont combler rapidement leur retard. Il est vraisemblable que ce soit de petites entreprises qui développent plus rapidement des couches logicielles « à la iPhone » qui donnent aux autres téléphones une allure plus fun.

Le californien va donc devoir trouver une solution de sortie et probablement devenir schizophrène dans ses choix entre continuer d’essayer de se battre contre tous le fabricants de mobiles de la planète avec un système d’exploitation toujours en avance ou au contraire, concurrencer Microsoft et licencier son OS aux autres fabricants.

Apple a déjà rater cette opportunité dans les micros ordinateurs face au géant de Seattle saura-t-il aujourd’hui changer de stratégie ?

QU’en pensez-vous ?

Articles en relation :

HTC sera-t-il le Dell du mobile face à Samsung qui menace Nokia et vise une stratégie de service « à la Apple » ? Quelle stratégie pour les acteurs mobiles ?

iPhone : Orange, T-Mobile et O2 sont choisis mais ils courent de grands risques, analyse

Les sécurités de l’iPhone déjà contournées

Téléphones mobiles à écrans tactiles, pourquoi cela change la donne ? Démonstration avec l’HTC Touch

Apple dans la course aux licences de téléphonie mobile ?

L’iPhone rend-t-il fou les opérateurs ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Edgeminded - dans Analyse-Stratégie
commenter cet article

commentaires

Articles Récents