Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Stratégie Media Telecom Internet
  • : stratégie médias internet telecom
  • Contact

Recherche

Rester en contact

  Christian Jegourel

 

    

22 février 2006 3 22 /02 /février /2006 16:54

Il serait temps que les hommes politique explique aux français que nous vivons dans une économie globalisée et qu’il ne nous est pas possible de nous soustraire aux règles du capitalisme international.

Les médias ont leur part de responsabilité en stigmatisant certains résultats financiers sans expliquer ce que cela signifie pour une entreprise. Ne parlons pas de certains hommes politiques de gauche qui ajoutent de l’huile sur le feu en renchérissant une possible taxe sur Total. Expliquez enfin aux français ce qu’est le capitalisme et que Total est une entreprise privée en compétition avec des concurrents internationaux qui n’attendent que cela pour s’en emparer.

L’indépendance énergétique et le fait d’avoir un champion mondial dans le pétrole est réellement stratégique pour la France. Il faut dire aux français que nous sommes dans une guerre de l’ombre où certains états appuient leur politique expansionniste par une guerre économique menée par leurs entreprises les plus puissantes.

 

Souvenons nous des « affaires » Danone :

 

Acte 1 : Danone annonce la fermeture d’une usine Lu. La démagogie s’installe chez les hommes politiques de tous bords et il faudrait presque interdire à une entreprise privée de réduire un foyer de perte sous prétexte que le groupe dans son ensemble réalise des profits. Si Danone n’avait pas fermé Lu sa rentabilité aurait chuté sérieusement et sa valeur boursière aurait suivi.

Acte 2 : des bruits annonces une possible OPA sur Danone. Les mêmes hommes politiques crient à la protection de nos entreprises.

L’OPA sur Arcelor laisse apparaître la faiblesse de la communication politique et les errements de nos politiciens. L’OPA d’E.ON sur Endesa en Espagne ne déclanche pas les mêmes réactions du gouvernement espagnol pourtant de gauche. Et même si le premier ministre soutient ouvertement l’OPA de son compatriote Catalan, il a clairement indiqué qu’il n’interviendrait pas.

L’OPA de Mittal Steel est là pour nous rappeler que nous sommes dans une économie mondiale et que le meilleur moyen de protéger nos entreprises, nos emplois et l’indépendance relative de notre pays est d’avoir des entreprises fortes soutenues pleinement par les services de l’état tant sur le plus économique que politique.  

Des fonds de pensions permettraient de constituer une force de frappe importante pour constituer des noyaux durs avec nos banques et institutions financières.

Partager cet article
Repost0

commentaires

T
Votre  analyse sur Danone et plus généralement sur la relation entre les entreprises et les politiques est globalement juste mais j'aimerais faire valoir un point : la maîtrise des flux d'information et la maîtrise des donneurs d'ordre.Jusqu'à présent la France a  su construire avec succès une politique de champions nationaux dans des secteurs les plus variés. De l'aérien au ciment en passant par les produits de beauté, la banque et l'assurance ou encore les travaux publics, les Français ont accès à l'information primaire dans ces secteurs. C'est à dire qu'ils peuvent faire profiter en retour le pays des informations majeures recueillies et ainsi nourrir le cercle vertueux de la recherche fondamentale puis appliquée.A l'inverse et à titre d'exemple, la France et par ricochet la filière utilisatrice risque d'avoir moins accés à l'information primaire sur l'aluminium, matière première et semi-finie essentielle. Ainsi ce n'est plus un français mais un canadien qui sera invité aux Forums et Rencontres sur ce sujet. Ma modeste recommandation est que la France doit donc essayer de conserver ce leadership ou une participation au leadership dans ces secteurs jugés cruciaux pour les années à venir. Danone est-il crucial ?Dans l'absolu non et pourtant ce leader au cœur des trois activités essentielles de la beauté, de l'alimentaire et de la santé permet d'irriguer et de transmettre de nombreuses informations.Deuxième point, la maîtrise des donneurs d'ordre. Dans les années cinquante les industriels américains ont permis l'implantation à marche forcée des agences de pub, cabinets d'audit et de conseil en imposant leurs structures nationales à leurs filiales ou agents à l'étranger. Demain les agences de pub, les cabinets d'avocats, les cabinets d'audit seront centralisés au siège et toute perte de siège important a un impact collatéral immédiat sur ces métiers à forte valeur ajoutée en terme financier mais surtout d'accès à l'information primaire.Pourquoi les chinois ou indiens furent si nombreux  à Davos et dans les autres Forums comme le furent hier les Japonais si moqués lorsqu'ils venaient à cinq contre un délégué européen ou nord-américain. Pour l'information.Alors oui les entreprises doivent être fortes, oui le marché doit être autonome mais aussi la France se doit non de défendre mais de promouvoir et encourager ses champions nationaux. Et bien sûr avec des Fonds de pension dignes de ce nom comme vous l'évoquez justement.
Répondre