Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Stratégie Media Telecom Internet
  • : stratégie médias internet telecom
  • Contact

Recherche

Rester en contact

  Christian Jegourel

 

    

11 juin 2008 3 11 /06 /juin /2008 18:42

En France nous sommes dans une situation particulière car aucun opérateur mobile ne possède de licence Wimax et aucun des détenteurs de licences Wimax ne possèdent de licence mobile. Parallèlement la bande fréquence choisie est le 3,5 GHz un peu moins performant en pénétration de bâtiments que le 2,5 choisi aux Etats-Unis ou le 2,1 attribué à l’UMTS.

D’une manière générale il semble quand même que nous payions aujourd’hui les erreurs faites avec les licences UMTS, les coûts monstrueux et surtout les attentes autour de cette technologie. Espérons que cela n’handicapera pas la compétitivité de nos pays face à la montée des hauts débits mobiles aux Etats-Unis et en Asie.

Depuis les premiers essais Wimax en France il n’y a toujours aucune offre commerciale. Samsung a réalisé des tests très performants avec Free et Bolloré mais les conditions économiques de l’écosystème ne permettent pas aujourd’hui de déployer des réseaux.

Car si les tests sont concluants, technologiquement il n’y a aucun frein au déploiement du Wimax, l’interdiction du handover (mobilité) mais également la complexité du déploiement d’un réseau complet freine les velléités des détenteurs de licences car aucun des opérateurs mobiles existants ne possède de licence Wimax.

Il faut donc au nouvel entrant déployer complètement un nouveau réseau avec tous les accès aux points nécessaire à la mise en place des émetteurs, tous les documents administratifs relatifs à ces équipements etc…

La couverture est également un souci car un réseau qui ne couvre qu’une petite partie de la population n’est commercialement pas viable et comme il n’y a pas d’accord de roaming avec les réseaux GSM …. Il faudrait que pendant le déploiement les opérateurs impliqués dans la 4G Wimax aient accès aux réseaux des opérateurs GSM actuels. Autant dire que ces derniers ne vont pas favoriser ce type d’accord.

Seule une décision politique pourra débloquer la situation.

Extrait de l’interview de Stephane Couturier :

 

<div><object width="420" height="339"><param name="movie" value="http://www.dailymotion.com/swf/x5n4q7" /><param name="allowFullScreen" value="true" /><param name="allowScriptAccess" value="always" /><embed src="http://www.dailymotion.com/swf/x5n4q7" type="application/x-shockwave-flash" width="420" height="339" allowFullScreen="true" allowScriptAccess="always"></embed></object><br /></div>


La suite de notre dossier prochainement

Articles en relation :

Dossier Wimax : 1 # La situation dans le monde

Matignon envisage une division en plusieurs lots de la 4ème licence 3G, du bon et du mauvais

Le Wimax, cheval de Troie des câblo américains face aux opérateurs télécom ?

Le Wimax approuvé par l’ITU comme standard mobile

Samsung pénètre le marché japonais du Mobile WiMAX

Cisco rachète Navini, un équipementier Wimax, pour 330 millions de dollars

50 millions de terminaux Wimax en 2008 aux Etats-Unis

Partager cet article

Repost 0
Published by Edgeminded - dans Analyse-Stratégie
commenter cet article

commentaires

Articles Récents