Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Stratégie Media Telecom Internet
  • : stratégie médias internet telecom
  • Contact

Recherche

Rester en contact

  Christian Jegourel

 

    

13 juin 2008 5 13 /06 /juin /2008 17:52

Le grand gagnant de ces manœuvres est indiscutablement Google. Si la tentative de Microsoft de racheter le portail californien a pu un moment l’inquiéter, l’issue est un véritable succès pour le moteur de Mountain View.

Les deux perdants sont Microsoft mais surtout Yahoo lui-même. Car si l’opération, sous réserve de l’acceptation des autorités de la concurrence, est une bouffée d’oxygène à court terme qui devrait lui permettre de doubler son cash flow à 500 millions de dollars, à long terme c’est un renoncement pur et simple face à Google.
Hors les activités de Yahoo sont réparties entre la recherche, où il est numéro deux derrière Google et devant Microsoft, le portail de contenus et les sites de services comme FlickR. Le tout génère plusieurs centaines de millions de visiteurs uniques par mois dont 140 millions en Amérique du nord.

L’accord avec Google va générer 800 millions de dollars de recette publicitaires mais risque de réduire l’intérêt de l’offre commerciale de Yahoo. Pourquoi en effet annoncer sur Yahoo si Google peut également afficher ses adwords dans les univers du portail ?

Il n’est donc pas surprenant de voir les actionnaires de Yahoo furieux contre cette opération qui a détruit de la valeur par une baisse immédiate de l’action mais risque à long terme de marginaliser Yahoo comme un simple site de services/contenus.

La perte pour Microsoft est moins importante car il lui reste encore la possibilité de racheter AOL et de se renforcer dans Facebook qui vient de passer les 110 millions de visiteurs uniques en mai. De quoi offrir de l’audience pour ses futures offres de logiciels en ligne.

Qu’en a une option avec Yahoo il lui reste la possibilité de signer le même accord que Google puisque celui-ci n’est pas exclusif.

Conclusion dans les GYM c’est quand même Yahoo qui perd le plus mais reste indépendant.

Est-ce que le jeu en valait la chandelle ?

Qu’en pensez-vous, donnez nous votre avis en commentaire.

Articles en relation :

Microsoft : faut-il remplacer Steve Ballmer ?

Microsoft Yahoo : c’est loupé ... et tant mieux !?

Microsoft Yahoo, ce n’est peut être pas fini

Microsoft Yahoo, les dirigeants négocient en secret

Yahoo rejette l’offre de Microsoft, en première lecture…

Microsoft-Yahoo contre Google : les parts de marché respectives

Partager cet article

Repost 0
Published by Edgeminded - dans Analyse-Stratégie
commenter cet article

commentaires

Articles Récents