Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Stratégie Media Telecom Internet
  • : stratégie médias internet telecom
  • Contact

Recherche

Rester en contact

  Christian Jegourel

 

    

9 septembre 2008 2 09 /09 /septembre /2008 11:08

P1000531 par vous

Malgré différents détracteurs et les nombreux obstacles politiques à l’obtention de la 4ème licence mobile, le second FAI Français, depuis le rachat d’Alice, est plus que jamais motivé.

Avec une base 4 millions d’abonnés, Free compte bien transformer au moins 20% de cette base en abonné mobile.

Xavier Niel explique par ailleurs qu’une offre MVNO ne permet pas de gagner de l’argent car on reste trop dépendant de l’opérateur hôte. Il semble surtout que Free cherche à obtenir une quatrième licence pour déployer du Wimax et qu’un accord MVNO basé sur les réseaux actuels n’est pas très intéressant.

Xavier Niel propose sur le mobile de réduire de l’ordre de 50% les coûts d’abonnement d’un foyer qui comporterait 3 forfaits, soit 1000 euros d’économie par an en augmentant la consommation des abonnés. On comprend, si les chiffres sont vérifiés, que les trois autres opérateurs voient d’un mauvais œil l’arrivée de Free sur ce marché.

Free pense par ailleurs qu’il est nécessaire d’avoir un 4eme opérateur pour favoriser la concurrence. C’est vrai que nos tarifs sont exorbitants par rapport aux Etats-Unis. Quelqu’un ma famille, abonné de Verizon Wireless paye 80 dollars par mois pour 1000 minutes, oui il n’y a pas de faute de frappe c’est bien 1000 minutes. On voit le différentiel….

Iliad cherche donc à faire réviser à la baisse le prix de la licence en proposant une bande de fréquence plus faible et une durée de la licence réduite. Le FAI propose donc par ce biais environ la moitié des 619 millions d’euros demandé.

Free s’appuis sur plusieurs arguments pour demander cela, notamment sur le fait que les trois autres opérateurs ont bénéficiés de licences 2G gratuites et ont engrangés du cash pour payer les coûts de la licence 3G. Un nouvel entrant n’ayant pas eu cet avantage, Free considère logiquement qu’il doit y avoir aménagement.

Xavier Niel précise l’intention du groupe de déployer un large réseau afin de réduire les coûts d’accès au roaming sur un autre opérateur.

Maxime Lombardini, le DG de Free, s’étonne d’ailleurs de la demande des opérateurs existants de se partager les fréquences de la 4eme licence pour accroître les capacités de leurs réseaux sachant qu’en Europe tous les opérateurs mobiles fonctionnent avec un maximum de 15 MHz malgré des repartions géographiques plus complexes et qu’ils sont souvent plus de 3 par pays.

Il faut néanmoins reconnaître que dans certaines zones très peuplées, les réseaux actuels saturent déjà et que la 4G va être nécessaire pour soulager les infrastructures actuelles.

Free est intéressé par les 15 MHz ou par 10 MHz suivant les schémas de l’Arcep qui conduisent à scinder l’appel d’offre initial.

P1000539 par vous

La position de Free sur le Wimax

C’est clairement la technologie sur laquelle Free compte s’appuyer. Le FAI déploie déjà un arrondissement parisien et cela prend un peu de retard. Il s’agit d’un test en grandeur nature avec 30 point hauts. Xavier Niel souligne d’ailleurs qu’il est assez facile de trouver ces ponts hauts contrairement à leurs craintes initiales. Ce déploiement se fait grâce à la licence wimax nationale que possède Free mais rappelons qu’elle interdit le passage automatique de cellule à cellule (hand over) et se positionne plutôt comme une offre nomade.

Si Free obtenait la 4eme licence, les équipements installés deviendraient directement des cellules mobiles puisqu’il n’y aurait besoin que d’une mise à jour logicielle.

Le retard est semble-t-il imputable aux équipements Wimax qui ne sont pas encore mature en exploitation. Le Fai avance y compris dans les négociations avec des partenaires pour ce projet. Dès que la technologie sera stable, le déploiement se fera à plus large échelle.

La vidéo des échanges :


Articles en relation :

- Dossier Wimax : 1 # La situation dans le monde

- Dossier Wimax : 2 # La situation particulière en France

- Dossier Wimax : 3 # l’UMTS sature déjà

- Matignon envisage une division en plusieurs lots de la 4ème licence 3G, du bon et du mauvais

- 4ème licence mobile le lobbying de Bouygues et de France Telecom l’a-t-il emporté

- Le Wimax, cheval de Troie des câblo américains face aux opérateurs télécom ?

- Le Wimax approuvé par l’ITU comme standard mobile

- Samsung pénètre le marché japonais du Mobile WiMAX

- Cisco rachète Navini, un équipementier Wimax, pour 330 millions de dollars

- 50 millions de terminaux Wimax en 2008 aux Etats-Unis

Partager cet article

Repost 0
Published by Edgeminded - dans Actualité
commenter cet article

commentaires

Articles Récents