Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Stratégie Media Telecom Internet
  • : stratégie médias internet telecom
  • Contact

Recherche

Rester en contact

  Christian Jegourel

 

    

18 septembre 2008 4 18 /09 /septembre /2008 15:58

weill1 par vous

C’est pendant l’Université d’été du Medef que le patron du groupe de médias Nextradio a eu l’occasion de revenir sur le développement de son groupe et sa vision de la situation française.

Le thème principal de la session était « Quand les médias plombent, quand les médias permettent « , mais cela a largement divergé tout en restant très intéressant.

Le groupe comprend dans son périmètre RMC, BFM Radio, BFM TV, le groupe 01.net et plus récemment la Tribune racheté à Bernard Arnault.

Alain Weill est très optimiste sur l’avenir des médias car il s’agit d’un secteur jeune. De son point de vue, la presse quotidienne s’est reconstruite après la guerre mais n’a pas su évoluer et se moderniser. Il n’y a pas eu assez de réflexion stratégique mais Alain Weill lui voit un avenir « positif ».

C’est plutôt contradictoire avec les visions et les faits mais le chef d’entreprise est plutôt visionnaire et nous saluons sa stratégie multi supports.

Sur l’audiovisuel, Alain Weill précise que la TV privée est très récente et rappelle que les dirigeants actuels sont issus la plupart des TV publiques de l’époque.

Une manière de dire qu’il faudrait du renouvellement pour aborder le tout numérique.

Le dirigeant démontre par le lancement réussi de BFM TV, qui est devenu la première chaîne d’infos, qu’il est possible de se développer sur ce segment en France.

Les journalistes sont-ils des nul en France

C’était l’une des questions de ce débat et Alain Weill a répondu sans langue de bois en indiquant que les médias doivent faire leur autocritique et faire preuve d’une plus grande rigueur. Cela vient, de son point de vue, de la formation des journalistes et des dirigeants et les médias français doivent se hisser au niveau de la qualité des médias anglo-saxons.

Il insiste en précisant qu’une entreprise de presse doit se gérer comme n’importe quelle entreprise et proposer de la qualité.

Le patron de NextRdio rappelle également que les chefs d’entreprise doivent gagner en maturité et accepter la critique. Alain Weill parle sans détour de campagnes de publicité annulées car une entreprise est mécontente des propos d’un support.

Je vous invite à visionner le premier extrait vidéo de l’intervention d’Alain Weill :

Suite à une remarque de Jean Claude Dassier (TF1), Alain Weill en profite pour égratigner un peu les patrons de médias en rappelant que, pour la plupart, ils n’y croient pas en tant qu’entreprise mais comme outil de pouvoir ou comme « danseuse ».

Pour lui, la France manque de gros actionnaires qui croient aux médias et pas à la marge. Aucun groupe de médias de taille ne s’est construit, contrairement à l’étranger, sur des journaux quotidiens à l’instar de News Corp. « Les quotidiens sont malades car ils se sont construits sur de mauvaises bases, et rien n’empêcherait le groupe Bouygues d’investir dans les médias à l’étranger. »

Alain Weill tape là où çà fait mal pour le groupe de BTP qui, avec TF1 a toujours raté son internationalisation à l’exception de Eurosport, mais était-ce bien prévu dans la stratégie initiale ?

Le PDG de NextRadio intervient également sur la loi française qui limite la concentration de médias et ajoute une pierre au jardin de Jean Claude Dassier qui a précisé que RTL n’a eu aucune limitation à acheter M6.

Sur le modèle low cost de son groupe, Alain Weill répond à une remarque de JC Dassier qui n’y croit pas, en insistant sur la caractère « historique » des acteurs comme TF1 qui croient rarement aux nouveaux modèles. Pour sa part le dirigeant de Nextradio croit au modèle de RyanAir plus qu’à celui de British Airways.

Une entreprise de médias est, pour lui une entreprise comme les autres.

Le second extrait d’Alain Weill

Partager cet article

Repost 0
Published by Edgeminded - dans Actualité
commenter cet article

commentaires

Web Design Montreal 22/09/2008 21:08

La presse, aussi que le modele low-cost, ne disparaîtra si rapidement -- monsieur Weill en sait ce qu'il dit.Il y a assez des gens qui aiment lire le journal au lieu de le regarder sur le web :)

Articles Récents