Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Stratégie Media Telecom Internet
  • : stratégie médias internet telecom
  • Contact

Recherche

Rester en contact

  Christian Jegourel

 

    

18 septembre 2008 4 18 /09 /septembre /2008 16:00

box 3-4 dessus par vous

Décodeur 3-4 par vous

L’opérateur éponyme présentait ce matin à la presse sa set top box ADSL fabriquée par Thomson et devant lui permettre d’entrer sur le marché de la fourniture d’accès à Internet. Cela fait de long mois que l’opérateur prépare l’entrée sur ce marché et connaissant le sérieux marketing de la maison rien ne sera laissé au hasard.

Le lancement officiel aura lieux le 20 octobre.

Détaillons donc cette offre d’accès.

Celle-ci s’architecture autour de deux boitiers, l’un pour l’accès à Internet (le blanc), l’autre pour la connexion aux services de télévision (le noir).

Rien de bien nouveau donc, cela est calé sur le meilleur set top box du marché avec 4 sorties réseau, deux prises USB etc… Notons quand même un disque dur de 120 Go dans le boitier TV.

La connectique entre les boitiers se fait par Ethernet ou par courant porteur de ligne mais il faut acheter les adaptateurs en plus contrairement à Free qui les comprend dans son offre de base.

Ce n’est donc pas sur la partie hardware que Bouygues Telecom fera la différence et ce n’est pas trop une surprise car sur ce point ces concurrents ont déjà pas mal innové.

Mosaique par vous

Sur le plan des offres tarifaire, on retrouve un accès d’entrée de gamme à 19,90€ pour l’accès internet uniquement, une offre à 29,90 € en ajoutant des programmes TV et la téléphonie IP.

Jusqu’ici rien donc de nouveau non plus qui puisse faire la différence. Si l’on compare l’offre d’entrée de base, mieux vaut, sur la plan tarif/performance, choisir Numéricâble qui propose du « jusqu’à 100 Mo » pour le même prix et sur le reste les autres FAI sont déjà bien installés sur le marché.

Bouygues Telecom a donc sorti une offre intégrant un accès au mobile pour 10 euros de plus. Concrètement pour 39,90, l’opérateur propose l’accès internet, les programmes TV, la téléphonie IP vers les fixes plus 3h de communication vers les mobiles de tous les opérateurs français. Cette offre est même doublé à 6h pour les abonnés Bouygues Telecom mobile sauf prépayés.

Economiquement parlant pour les utilisateurs de téléphonie fixe qui appellent beaucoup vers les mobiles cela peut représenter une économie substantielle jusqu’60 euros par mois.

L’autre question que l’on peut se poser c’est de savoir si ce type d’offre peut être imitée économiquement par Free ou Numéricâble qui n’ont pas d’offre mobile dans leur périmètre ou si cette offre est rendue possible par les tarifs spécifiques que Bouygues Telecom obtient par roaming sur les autres opérateurs. Les interlocuteurs de Bouygues FAI n’ont pas su me répondre sur ce point. Ce point pourrait faire l’objet d’un litige juridique avec Free ou Numéricâble qui pourrait voir là une forme de distorsion de concurrence.

Reste ensuiteà savoir cet argument vers les mobiles suffira à décider un client de changer d’opérateur.

Car le problème est bien là. Nous sommes dans un marché déjà consolidé qui croit moins vite que dans le passé. Il reste bien sûr à conquérir de nouveaux abonnés mais les autres FAI ne vont pas se laisser faire et la partie est difficile pour le nouvel entrant.

Bouygues Telecom compte sur son marketing pour transformer ses clients mobiles en client internet sur l’année 2008. C’est sur l’année que la conquête sur les autres FAI et sur de nouveaux clients devrait s’intensifier.

On comprend bien la logique de Bouygues de se lancer sur ce marché avec la perspective des offres convergentes quadruple play, il fallait à l’opérateur une offre de FAI. Les négociations avec Free ayant échouées et ce dernier cherchant à se lancer dans le mobile, il était impératif à Bouygues de développer une offre en propre.

home_PORTAIL_UNIVERS01_V3 par vous

Rien n’est gagné.

Ce marché est en concentration depuis plusieurs années avec les rachat de Télé2 ? de Club Internet et plus récemment d’Alice par Free. Il reste peu de place pour un nouvel entrant et comme les frais fixes d’infrastructure sont très élevés, la taille critique est indispensable. Alice qui comportait presque 1 millions d’abonnés n’a jamais été rentable, comment Bouygues Telecom pourrait faire mieux ? Il est probable que les coûts marketing soient très inférieurs à ceux de l’ex filiale de Telecom Italia mais cela pèsera dans la balance.

L’un des atouts de Bouygues ce sont ses boutiques qui représentent autant de points de vente vers une clientèle souvent désorientée par les services clients des FAI.

Numéricâble cherche d’ailleurs à étendre son réseau de boutique sur le même constat.

Néanmoins Darty qui comptait sur cet argument pour se lancer sur ce marché à déchanté avec 100000 clients sur les 400000 prévus.

Le spécialiste de l’électro ménagé pouvait pourtant compter sur son implantation il a pourtant failli. L’opérateur mobile fera-t-il mieux ?

ecran-votresoirée par vous

Le véritable avantage client est celui d’un abonnement unique tout compris entre plusieurs mobiles du foyer et un accès internet unifié mais nous en sommes encore loin compte tenu de la destruction de valeur que cela impliquerait et que ne peut faire un nouvel entrant qui doit investir dans un réseau.

Vivendi et Orange ne semble pas non plus tentés par une offre de ce type tant que la pression concurrentielle ne sera pas plus forte et Free ne peut rien faire tant qu’il n’a pas de licence mobile, s’il l’obtient un jour.

Comme on le voit toutes les stratégies des opérateurs mobiles et d’accès internet seront dépendantes de la décision autour de la 4ème licence mobile. Si Free obtient cette licence, il pourra lancer comme l’a annoncé Xavier Niel, son fondateur, une offre de téléphonie discount qui mettrait la pression sur les opérateurs existant les forçant à faire du quadruple play. Ce scénario serait catastrophique pour Bouygues Telecom car il n’aurait pas le temps d’amortir son réseau ADSL. Nul doute que le lobbying de Martin Bouygues est à la manœuvre.

Et vous qu’en pensez vous ?

L’interview vidéo de Franck Abihssira, Directeur FAI Grand Public

Articles en relation :

Avec Alice, Free met la pression sur Bouygues Telecom et isole dangereusement Numéricâble

Free plus que jamais motivé sur le mobile, éclaircissements de Xavier Niel

Numéricâble joue sa dernière carte en 2008 ?

Noos Numéricâble : 100% fibre ? Les explications et les détails en vidéo

FAI et fibres optiques, la bataille a commencé, Noos comme joker ?

Free et Neuf dans un marché de consolidation ?

Matignon envisage une division en plusieurs lots de la 4ème licence 3G, du bon et du mauvais

4ème licence mobile le lobbying de Bouygues et de France Telecom l’a-t-il emporté

Les incertitudes chez Bouygues Telecom

Le rachat de Neuf Cegetel par SFR est engagé, analyse des conséquences

Partager cet article

Repost 0
Published by Edgeminded - dans Actualité
commenter cet article

commentaires

Articles Récents