Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Stratégie Media Telecom Internet
  • : stratégie médias internet telecom
  • Contact

Recherche

Rester en contact

  Christian Jegourel

 

    

8 novembre 2008 6 08 /11 /novembre /2008 19:05

google-microsoft-yahoo par imagenes.comerciales

Le grand vainqueur de la saga Yahoo devrait être Microsoft. Comme nous le disions depuis des mois, Microsoft ne peut pas se passer de Yahoo tant pour le marché publicitaire en ligne mais également sur l’évolution du modèle économique des logiciels. (Microsoft Yahoo, ce n’est peut être pas fini)

Les dirigeants de l’éditeur de Redmond ont donc tout fait pour fragiliser le portail californien malgré la véhémence de son co-fondateur Jerry Yang, très opposé à la perte de l’indépendance de son « rejeton ».

La pathétique tentative de rapprochement avec Google qui aurait signé l’arrêt de mort de nombreuses activités de Yahoo (Deal Google Yahoo, le portail sacrifie son avenir) n’aura pas résisté aux règles anti concentration et la situation économique a fait le reste.

2008-06-26-yahoogle par ArBo_HaCkEr

Le moteur californien a annoncé que Google et Yahoo renonçaient à leur accord publicitaire car, à l’évidence, cet accord aurait été refusé par les autorités de la concurrence, tant aux Etats-Unis qu’en Europe. C’est une grosse déception pour le portail qui pensait que le géant de Mountain View défendrait le projet plus agressivement.

Jerry Yang a dû avaler une grosse couleuvre puisqu’il vient d’annoncer publiquement que le mieux pour son groupe serait d’être racheté par Microsoft. Steve Balmer doit jubiler.

Il faut dire que la situation s’est largement dégradée pour Yahoo qui a été obligé de licencier plus de 1000 salariés et voit ses résultats financiers s’amenuiser (Yahoo va supprimer 1000 postes)

L’action Yahoo a chuté de plus de la moitié depuis le refus des dirigeants d’être rachetés par Microsoft. Les investisseurs sont donc largement en faveur d’un nouveau rapprochement et le nouveau membre du conseil, Carl Icahn le premier.

ballmerbond par ballmerrocks

Néanmoins le géants des logiciels devrait se faire un peu tirer l’oreille car la situation économique générale a changé et les revenus publicitaires 2009 devraient baisser. Dans ces conditions, même si Yahoo reste indispensable pour Microsoft, le géant de Seattle va certainement revoir sa proposition à la baisse. Au printemps, Microsoft proposait 33$ par action Yahoo valorisant le portail à plus de 44 milliards de dollars. Hier soir, malgré les spéculations relancées avec Microsoft, l’action a clôturé sur une hausse mais à 14 dollars seulement. La capitalisation de Yahoo est aujourd’hui de moins de 20 milliards ce qui est confortable mais laisse de belles opportunités pour Microsoft de s’emparer d’un portail de contenus et service affichant plus de 500 millions de visiteurs uniques par mois.

Le rapprochement entre Yahoo et AOL semble également suspendu car les résultats du groupe Time Warner sont moins bons qu’attendu notamment à cause d’AOL. Un rapprochement entre deux entités fragilisées n’apporterait pas de création de valeur voire fragiliserait encore l’ensemble car les économies d’échelle ne permettraient certainement pas de compenser les pertes de revenus générés par les doublons des deux portails.

C’est donc Microsoft qui devrait être le grand bénéficiaire de cette situation et pourrait même se permettre d’avaler à la fois Yahoo et AOL en une seule opération. Comme quoi la crise économique peut servir les groupes qui ont du cash et Microsoft qui dispose de plus de 20 milliards de réserve peut largement se permettre ces opération.

How do Google Microsoft and Yahoo! overlap par kazwell

Il conviendra malgré tout de surveiller Apple qui dispose également d’une trésorerie de plus de 20 milliards et qui pourrait être tenté par AOL comme relais de croissance à iTunes et aux services en lignes. Le portail californien pourrait même être un relais de croissance pour l’iPhone face à un Google qui a sorti son Google phone et qui compte profiter de la libéralisation de fréquence Wifi pour investir dans un réseau.

Le moteur a également investi dans la co entreprise Clearwire autour du Wimax. Apple doit donc trouver des relais de croissance au-delà de la simple fourniture de terminaux téléphoniques et Yahoo serait un atout non négligeable. (Yahoo et Google tentent d’éviter une procédure antitrust. Microsoft est en embuscade, et Apple ?)

Articles en relation :

Yahoo et Google tentent d’éviter une procédure antitrust. Microsoft est en embuscade, et Apple ?

Microsoft : faut-il remplacer Steve Ballmer ?

Microsoft Yahoo, la ruse de Steve Ballmer a réussi ?

Microsoft renonce à racheter Yahoo ou ruse de guerre ?

Microsoft Yahoo, les dirigeants négocient en secret

Une fusion Yahoo AOL serait-elle profitable ?

Yahoo rejette l’offre de Microsoft, en première lecture…

L’avenir de Google se joue maintenant et l’OPA de Microsoft sur Yahoo va l’obliger à réagir

Microsoft-Yahoo contre Google : les parts de marché respectives

Yahoo va supprimer 1000 postes

Partager cet article

Repost 0
Published by Edgeminded - dans Analyse-Stratégie
commenter cet article

commentaires

Articles Récents