Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Stratégie Media Telecom Internet
  • : stratégie médias internet telecom
  • Contact

Recherche

Rester en contact

  Christian Jegourel

 

    

15 janvier 2009 4 15 /01 /janvier /2009 16:23

IMG_0235 par adiblasi

Cette question de nombreux analystes se la posent depuis l’annonce de la maladie du fondateur de la pomme.

La récente annonce de l’absence de Steve au futur MacWorld relance la polémique et elle me semble justifiée tant l’histoire d’Apple a connu des hauts et des bas marqués par la présence ou l’absence de Steve Jobs à sa tête.

Pour nos jeunes lecteurs qui n’ont pas connu le lancement des premiers Apple, je vous propose un peu d’histoire. Comme je le fais de mémoire vous êtes invité, comme d’habitude dans YouVox, à commenter ou à nous proposer votre propre version de l’histoire d’Apple.

jobswoz1976 par boursomac

Retour en arrière.

Apple a été créé par Steve Jobs et Steve Wozniak le 1er avril 1976 et a créé le segment des micro-ordinateurs.

Microsoft est venu plus tard en reprenant largement le concept de l’interface d’Apple qui a introduit le « look and feel » et la souris.

Le succès a été immédiat auprès du grand public avec des machines mythiques comme l’Apple II ou le Lisa.

Apple Lisa par atmasphere

Vint ensuite l’époque de la mise à l’écart de Steve Jobs et la prise de pouvoir de John Sculley, venu de chez Pepsi Cola. Le nouveau PDG ne poursuit pas la politique d’innovation et préfère se concentrer sur le marketing.

Apple II par wolfgang.wedenig - wuschL

C’est la déroute en quelques années. Apple se retrouve écrasé entre les PC qui montent en puissance, qui disposent d’un Windows qui peine pourtant à combler son retard sur l’interface, et des stations de travail, dont Sun est le champion, qui baissent en prix.

Le plus dangereux pour la pomme est le choix d’un OS très fermé et de processeurs Motorola de la famille 68000. En effet, le fournisseur de puces, Motorola, annonce la fin de course contre Intel et l’arrêt de la production. Apple se retrouve sans moteur et, surprise, c’est IBM qui le sauve en lui proposant ses composants PowerPC.

Apple essuie son premier échec commercial avec le lancement au début des années 90 d’un PDA appelé Newton, fabriqué par Toshiba avec un OS embarqué et reconnaissance d’écriture. C’est très précurseur mais c’est Palm quelques années plus tard qui surfera sur la vague avec une machine beaucoup plus petite. La suite vous la connaissez avec l’arrivée de l’iPaq de Compaq… La Pomme reviendra sur ce segment 15 ans plus tard avec l’iPhone.

Malgré le répit offert par IBM et son PowerPC, de 1993 à 1996, les parts de marché de la pomme se cessent de baisser et Apple doit sa survie à un investissement de 150 millions de dollars de la part de Microsoft qui craignait de se retrouver dans une situation d’abus de position dominante et risquait le démantèlement.

John Sculley est écarté et remplacé par Michael Spindlerquigère le constructeur mais n’a pas le talent de l’innovation et Apple décline.Les dirigeants d’Apple se mettent ensuite à la recherche d’un nouveau système d’exploitation car celui d’Apple a vieilli et il devient urgent de tout réécrire. La compétition entre BeOS de Jean Louis Gassé (ex dirigeant d’Apple) et NeXT de Steve Jobs sera de courte durée, le second l’emporte. Apple rachète NeXT et Steve Jobs empoche un beau stock d’actions en reprenant les commandes.

The Next Steve Jobs par ?iRyan?

Ce sera ensuite une longue série de succès avec l’iMac de toutes les couleurs, l’iPod et aujourd’hui l’iPhone…

Pour ma part Apple a été l’une des rares sociétés sur laquelle je me suis toujours trompé en prévoyant sa disparition plusieurs fois pour les raisons précitées. Cette fois-ci je vais donc m’abstenir même si la disparition du fondateur me semble de mauvais augure pour la Pomme.

Si, en effet, à court terme il n’y a pas de souci sur le marketing stratégique, Apple se dirige vers les jeux vidéos et va concurrencer les Nintendo DS et consorts, à moyen terme le génie de Jobs pourrait faire défaut.

A chaque fois la pomme s’en est sorti en se positionnant sur des créneaux innovants ou avec une avancée technologique ou de services.

L’arrivée dans l’écosystème du jeu va nécessiter une habileté que possède Steve Jobs et qu’il sera certainement difficile de remplacer

Et vous qu’en pensez-vous ?

Articles en relation :

Apple cible la Nintendo DS comme relai de croissance, un peu d’histoire

iPhone App Store : analyse d’un succès commercial

L’industrie du mobile en plein milieu du gué, les cartes changent de mains, analyse des forces en présence

Android contre iPhone

Les grandes techno américaines et la tempête financière.

iPhone 3G, Apple revoit sa stratégie, aveux d’échec ?

Apple va-t-il devenir schizophrène ?

Apple publie de bons résultats mais le ciel s’assombrit

Partager cet article

Repost 0
Published by Edgeminded - dans Analyse-Stratégie
commenter cet article

commentaires

animations 360 vaiselle 19/10/2010 09:33



Bonjour,Apple a beaucoup evoluer en matiere de developement et le marketing en informatique.



Animations Produits 07/06/2010 07:00



Bonjour, Apple a besoin de Steve Jobs car c'est un homme visionaire et avec plein d'experience.


 



Articles Récents