Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Stratégie Media Telecom Internet
  • : stratégie médias internet telecom
  • Contact

Recherche

Rester en contact

  Christian Jegourel

 

    

15 janvier 2009 4 15 /01 /janvier /2009 16:25

Last Sunday's LA Times par Steve Rhodes

Le groupe de presse américain Tribune, l’un des trois plus gros groupes de journaux aux Etats-Unis avec Gannett et McClatchy, devrait être déclaré en faillite d’ici la fin de la semaine. Le fleuron du groupe, le Los Angeles Time devrait même cesser son activité selon certaines rumeurs.

Il s’agit d’une mise sous chapitre 11, une loi américaine qui lui permet de continuer ses activités sans avoir à rembourser ses créanciers mais cela illustre bien la situation dans laquelle se trouve la presse aux Etats-Unis.

C’est que le groupe Tribune n’est pas un petit groupe de communication, l’entreprise possède 12 quotidiens dont le LA Times et le Chicago Tribune, le Baltimore Sun ou l’Orlando Sentinel mais également 23 chaînes de télévision et l’équipe de base-ball de Chicago.

La diffusion du LA Time est 740000 exemplaires et celle du Chicago Tribune de 540000.

Chicago Tribune, 01/22/2007 par crispyteriyaki

Le groupe de médias avait été racheté en décembre 2007, plus de 8 milliards de dollars, par le milliardaire et magnat de l’immobilier Sam Zell qui n’a pas fait une bonne affaire, perdant sur les deux tableaux.

Le mois dernier le groupe a enregistré une perte de 124 millions de dollars sur le 3ème trimestre à comparer à plus de 80 millions de résultat positif en 2007 sur la même période.

Il faut préciser que le groupe doit supporter une dette de plus de 10 milliards de dollars et qu’il n’arrive plus à faire faire aux remboursements de ses emprunts. Le groupe avait prévu de rembourser plus de 800 millions de dollars au troisième trimestre et 850 millions en 2009. Cela sans prendre en compte les intérêts. Ce sont des sommes considérables pour un groupe qui réalise environ 4 milliards de chiffre d’affaiares.

La banque d’affaires Lazard a été mandatée pour négocier avec les créanciers et trouver de nouvelles lignes de crédit pour permettre au groupe Tribune de poursuivre son activité.

Cette annonce n’est certainement pas la dernière dans un contexte délétère pour la presse quotidienne américaine qui voit ses revenus publicitaires décliner et ses lecteurs se tourner vers internet.

D’autres journaux comme The Inquirer et le The Daily News à Philadelphie ou le Star Tribune à Minneapolis ont déjà suspendus le remboursement de leurs dettes mais ne sont pas encore sous le chapitre 11.

Chicago Tribune News Room par thehotiron

La situation en France

La question qui se pose est de savoir si certains quotidiens français pourraient se trouver dans la même situation.

C’est peut être là que certains se satisferont d’être la propriété de « marchands d’armes » pour reprendre le terminologie d’un homme politique qui affectionne cette rhétorique.

Si l’on regarde la situation française, le Figaro appartient à Dassault, la Tribune à Alain Weill, les Echos à Bernard Arnault, Libération est sous perfusion d’Edouard de Rothschild, etc.

Le kiosque à journaux - Paris, octobre 2006 par Seb C

Ceux là sont relativement tranquilles pour passer la période difficile et si le beau temps revient s’en sortiront plutôt bien.

Pour les autres c’est une autre affaire. Les nationaux comme le Monde ont une trésorerie fragile et bien que ses actionnaires espagnols et français aient toujours souhaité se renforcer, leurs propres difficultés pourraient reporter leurs velléités.

Pour le groupe Amaury, l’équipe a toujours subvenu aux pertes des autres journaux mais cela ne suffira peut être plus et pas sûr que Lagardère, qui possède 20% du capital souhaite se renforcer en apportant des liquidités.

Les gratuits ne sont pas mieux lotis car Metro perd de l’argent, le groupe au niveau international a déjà fermé certaines éditions et ne subviendra pas à sa filiale française détenu avec TF1.

20 Minutes est en meilleure situation car il est a peut près à l’équilibre et ses actionnaires (Ouest France et Schibsted) font encore des profits.

Bref en France il n’y a pas de risque à court terme pour les quotidiens nationaux mais début 2010 risque d’être fatal si la publicité ne revient pas.

Pour la presse régionale, la situation est en pleine concentration avec 4 grands groupes : Ouest France, Ebra, Hersant Media et Sud Ouest. Reste quelques titres vassaux de ces groupes comme Midi Libre ou la Dépêche ou sous perfusion comme La Montagne et la NRCO. Quelques irréductibles s’en sortent bien comme le Télégramme qui a su rapidement prendre le tournant du web qui représente une part importante de ses revenus et qui le met, un peu, à l’abris de la crise pour 2009.

On devrait voir, comme au Etats-Unis des concentrations des outils industriels et des restructurations qui devraient permettre à ces journaux de tenir jusqu’ne 2010. Si la situation ne s’améliore pas en 2010 sur le terrain de la publicité des arbitrages devront se faire et il n’est pas sûr que les actionnaires du Crédit Mutuel valide longtemps les investissements dans Ebra.

Chicago Tribune Printing Press par misterbremer

Les magazines sont dans une situation plus délicate car la plupart n’appartiennent pas à des groupes très capitalisés qui pourraient financer à perte pendant 12 à 24 mois.

Il est fort probable que de nombreuses cessations d’activités interviennent dans ce secteur dès le premier trimestre. Cela devrait commencer par des changements de périodicité pour des mensuels qui passeraient en bimestriels etc.

Mais in fine cela finira par des fermetures de titres car le marché est trop encombré pour supporter autant de titre avec une baisse à deux chiffres des revenus publicitaires.

Articles en relation :

Presse quotidienne américaine : 1770 emplois supprimés, les détails

Les revenus en ligne des journaux US ont chuté de 3% au 3ème trimestre, ambiance

Les Etats Généraux de la presse fermés à la … presse

Les grands groupes de médias américains plombés par les dettes cherchent des liquidités. Quels sont les risques ?

Publicité internet : premier déclin séquentiel en 3 ans. Récession ?

Presse US, les revenus papier déclinent mais certains trouvent de nouveaux revenus

Les magazines américains sommés de garantir leurs audiences !

Rapport Tessier : la presse face au numérique

Les revenus du web stagnent dans les journaux américains

La crise accélère la chute des journaux américains

Etat Généraux de la Presse : le Président Sarkozy veut-il nationaliser les journaux ? Décryptage et analyse

Alain Weill, Nextradio, croit fermement à l’avenir de la presse et au modèle low cost

Journaux américains et publicité : en récession !

Rupert Murdoch prédit la fin des journaux imprimés

Partager cet article

Repost 0
Published by Edgeminded - dans Analyse-Stratégie
commenter cet article

commentaires

doctoral dissertation 28/01/2010 14:39


I have been visiting various blogs for my dissertation research. I have found your blog to be quite useful. Keep updating your blog with valuable information... Regards
_________________

doctoral dissertation


Articles Récents