Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Stratégie Media Telecom Internet
  • : stratégie médias internet telecom
  • Contact

Recherche

Rester en contact

  Christian Jegourel

 

    

17 mai 2006 3 17 /05 /mai /2006 14:31

XM Satellite RadioAprès tous ces débats contradictoires où les intérêts des uns et des autres s’affrontent face à des innovations technologiques qui modifient en profondeur la manière de consommer des biens culturels dématérialisés, les usages s’installent progressivement et il n’est pas facile de contrer cette montée en puissance.

Le dernier exemple en date nous vient des Etats-Unis où, le diffuseur de radio par satellite, XM est poursuivi par les labels musicaux pour avoir, soi-disant, enfreint la loi sur le copyright.

Le diffuseur a en effet proposé à ses clients abonnés de pourvoir enregistrer le signal émis par la radio sur un terminal appelé Inno afin de pouvoir réécouter les morceaux diffusé par XM. La RIAA réclame 150 000 $ par morceau. L’association des éditeurs musicaux argumente qu’Inno peut s’apparenter à Itune et donc que XM doit verser des royalties aux ayants droits. A l’inverse XM argument qu’il ne s’agit pas d’un service de téléchargement puisque le client ne peut enregistrer que les morceaux ayant été diffusés par la radio et pour lesquels des royalties de diffusion ont déjà été versés. De même, les morceaux musicaux ne peuvent être lu que sur ce terminal et si le client arrête son abonnement à XM, il n’a plus accès à sa discothèque stockée sur Inno.

On voit bien le flou juridique qui s’installe avec ce type de service. De même qu’avec la qualité numérique proposée par ce type de radio il est simple d’enregistrer des morceaux en qualité optimum sans enfreindre aucune loi.

Il devient évident que la protection d’un processus industriel de commercialisation de biens basés sur une galette en plastique à l’ère du numérique dématérialisé est un combat d’arrière garde.

Si l'on prolonge le raisonnement actuel le magnétoscope ne va-t-il pas devenir illégal ?

Articles en relation :

Téléchargement gratuit : est-ce irréversible ?

La diffusion gratuite pour contrer le peer to peer ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Edgeminded - dans Actualité
commenter cet article

commentaires

Forest Ent 23/05/2006 15:03

Ce qui me semble se rapprocher le plus de la licence globale, ce sont les offres forfaitaires de plate-formes comme Urge. On arrivera fatalement à un système forfaitaire pour abaisser le coût de transaction. Il y a juste le choix : monopole privé, oligopole privé, système étatisé, organisme corporatif, ...

Articles Récents