Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Stratégie Media Telecom Internet
  • : stratégie médias internet telecom
  • Contact

Recherche

Rester en contact

  Christian Jegourel

 

    

22 mai 2006 1 22 /05 /mai /2006 14:58

Payer l’utilisation d’office à l’heure ou au document ce sera bientôt possible.

La guerre contre Google continue. Microsoft vient d’annoncer le premier volet d’Office Live qui va permettre aux utilisateurs de payer l’usage d’office comme une application à la demande et non plus à travers l’achat de la licence.

Cette initiative est annoncée comme une proposition pour les pays émergents qui n’ont pas les moyens d’acheter des licences d’Office et se nomme FlexGo mais il est facile de penser qu’il s’agit d’un marché test pour le reste du monde à travers des services ASP.

Pour le moment l’offre est réservée au Brésil, au Mexique, à la Russie , à l’Inde et la Chine. Elle s’inscrit dans une offre complète de PC prépayés équipés de la technologie FlexGo et d’ajout matériels permettant de contrôler les applications.

Les PC sont commercialisés à 50 % de leur prix habituel et les technologies embarquées permettent de mesurer les usages et de comptabiliser le temps d’utilisation. Après l’expiration des crédits d’utilisation, le client pourra racheter de nouveaux crédits. Au-delà d’un certain nombre de crédits, le PC et les licences logicielles résidentes seront propriété du client. Cette initiative prend sa source dans les usages prépayés des téléphones portables. Les tarifs vont s’échelonner de 50 à 75 cts de l’heure.

Après l’ère du package (big crunch) assistons-nous à l’ère de l’individualisation des applications (big bang). Il s’agit d’un revirement complet dans la stratégie de Microsoft qui a toujours chercher à agréger des applicatifs pour prendre ses concurrents en tenaille.

Il semble que Google ait grippé la puissante machine de Redmond et que la compétition soit relancée car si les utilisateurs et les entreprises se mettent à payer en fonction de l’usage, cela va entamer la suprématie de Microsoft au profit de concurrents qui pourront changer d’applicatifs plus régulièrement.

Le rachat de Whale communication devrait permettre à l’éditeur de Seattle de proposer des applications à distance sécurisées par VPN et le rachat de Massive lui permettre de proposer un service partiellement gratuit financé par la publicité. Le tout relayé par ses sites portails, l’offre de Wallop dans les réseaux sociaux, l’interopérabilité avec les logiciels de création de site Web concurrent de Dreamweaver …

On voit bien la stratégie d’encerclement de ses concurrents.

Après le zapping des contenus, le zapping des logiciels ?

Articles en relation :

Microsoft met la main sur un spécialiste des réseaux privés et de l’accès distant

Microsoft applique ses vieilles recettes pour contrer Google

L’ère du logiciel à la demande

Google vs Microsoft : jouent-ils sur le même terrain ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Edgeminded - dans Actualité
commenter cet article

commentaires

Tikomoon 06/06/2006 13:19

Bonjour,
Merci beucoup pour les informations que vous diffusez sur votre blog

Articles Récents