Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Stratégie Media Telecom Internet
  • : stratégie médias internet telecom
  • Contact

Recherche

Rester en contact

  Christian Jegourel

 

    

31 août 2006 4 31 /08 /août /2006 14:04

Le monde financier bruisse depuis plusieurs semaines autour d’une possible fusion de la pomme et du soleil.

Cette fusion ferait sens pour les deux entreprises.

Pour Apple

Apple revient de loin après avoir lentement décliné dans les années 90 et était presque moribond jusqu’à l’arrivée de Steve Jobs aux commandes. Le gourou du micro ordinateur a su orienter la firme à la pomme vers le marché de l’électronique grand public avec l’Ipod qui représente plus de 75% des baladeurs aux US en en faisant bénéficier les Imac qui seuls au départ permettaient d’utiliser Itune. Cette manne financière pourrait néanmoins s’éroder avec les autres concurrents qui assaillent l’Ipod (Creative, Samsung, bientôt Microsoft avec Zune) et surtout les nouveaux téléphones portables qui apparaîtront en 2007 et qui deviennent de véritables plateformes mobiles musicales en plus d’être des APN et caméras vidéo. Apple doit donc trouver des relais de croissance et l’expertise de Sun dans les serveurs et le stockage depuis le rachat de StorageTek lui sera utile.

Pour Sun

Le constructeur de Mountain View est également dans une situation délicate. Son cours de bourse ne cesse de s’éroder, le PDG fondateur, Scott Mc Nealy a jeté l’éponge, incapable de redresser son « bébé ». Sous la pression de la puissance, des prix et des applications compatible, Sun comme Apple, d’ailleurs a pratiquement abandonné son architecture Sparc pour les processeurs Intel qui atteignent avec les core 2 duo des capacités de calcul que n’auraient pas renié des supercalculateurs il ya dix ans. Il y a 20 ans j’ai commencé ma carrière avec un Sun 350 sur mon bureau (processeur 68010 Motorola, écran graphique 17 pouces, sans disque –accès au serveur sur le réseau-, Unix Sun BSD 4.2…) c’était une Rolls. Aujourd’hui j’ai plus de puissance dans mon pocket PC. Tout cela pour dire que le segment des stations de travail disparaît absorbé par les PC haut de gamme (voir ce qui est arrivé à SGI et Tektronics). Sun s’est réorienté vers le stockage avec Storagetek qui semble une bonne voie mais il va devoir affronter IBM qui vient de racheter Filenet l’un des pionniers de ce marché. Même si Sun vient de reprendre à Dell la 3ème place du marché des serveurs entreprise un petit coup de pouce serait le bienvenu pour ne pas se refaire dépasser.

Les bruits de fusion entre Apple et Sun durent depuis de années mais les personnalités de leurs différents CEO, Mc Nealy chez Sun et Steve Jobs, John Sculley et Mike Spindler n'ont jamais permis d'avancer jusqu'à la signature.

Et Google en support ?

Apple vient d’accueillir à son board le CEO de Google Eric Schmidt et ils partagent beaucoup d’administrateurs communs (Al Gore, Bill Campbell d’Intuit, Arthur Levinson de Genentech).

Au-delà donc des affinités de personnalités, Apple et Google ont de bonnes raisons de travailler ensemble sur leurs produits et services. Eric Schmidt serait d'ailleurs celui qui a initié ces négociations.

Le géant du web cherche depuis longtemps à attaquer Microsoft sur le front des OS et du terminal informatique. Même s’il semble peut probable que Google lance ses propres PC, j’ai déjà abordé ce sujet, une alliance avec les produits et services Apple-Sun lui offrirait des atouts formidables contre l’éditeur de Redmond surtout la suite StarOffice de Sun qui est une vrai alternative à Microsoft Office.

Par ailleurs, Sun a toujours été un fervent opposant à Microsoft.

Par ailleurs, Sun a toujours été un fervent opposant à Microsoft. N’oublions pas Java qui est la propriété de Sun et qui pourrait donner des envies à Google.

Pour le Soleil et la Pomme , le renfort de Google serait un booster capable de concurrencer HP et Dell. N’oublions pas les contenus car Steve Jobs est également le premier actionnaire individuel de Disney depuis le rachat de Pixar, ce qui lui permet d’influencer la major.

Bref beaucoup de supputation mais de vrai opportunité si cela se vérifie.

Articles en relation :

L’ère du logiciel à la demande

Google vs Microsoft : jouent-ils sur le même terrain ?

La guerre des géants du logiciel, de l’Internet et des médias est déclarée

Apple pourrait racheter Disney ?

Oracle pourrait lancer son propre système d’exploitation

L’action Microsoft chute de 11% explications

Silicon Graphics va-t-il lui aussi disparaître ?

Bill Gates passe la main à la génération Internet.

Partager cet article

Repost 0
Published by Edgeminded - dans Rumeurs
commenter cet article

commentaires

Rémi Bétin 01/09/2006 13:51

Je reposte ici un commentaire fait sur Agoravox :Apple va mal? Depuis quand? Quelles sont vos sources?
Voici le communiqué de presse des résultats d’Apple pour le troisième trimestre 2006.
"Au total, Apple a vendu 1 327 000 Macintosh® et 8 111 000 iPod durant ce trimestre, soit des augmentations de 12 % du nombre de Mac vendus et de 32 % des iPod vendus par rapport au même trimestre de 2005."
«Nous sommes ravis d’annoncer les deuxièmes meilleurs résultats trimestriels de l’histoire d’Apple, ce qui représente une croissance de 24 % de notre chiffre d’affaires et une progression de nos bénéfices de 48 % d’un exercice sur l’autre»
Source: http://www.apple.com/fr/pr/200706q3results.html

Edgeminded 01/09/2006 13:58

Et je vous répond la même chose :
Il ne faut pas étudier des projets à long terme à l’aune des résultats actuels. Apple va bien mais ses lignes de produits sont menacés. Itune voir ci-dessus et les mac s’inscrivent dans l’évolution des terminaux grands public car Apple est peu présent en entreprise. Pour le grand public il y aura une évolution majeur dans la notion de micro informatique. Je ne peux affirmer qui sera gagnant entre les constructeurs traditionnels ou les spécialistes de produits bruns mais il y aura convergence avec l’électronique grand public. D’autant que l’ubiquité des réseaux et les offre en ligne de Google et MS vont alléger les terminaux finaux. Dans ce schémas les volumes vont être déterminants tant sur le plan du matériel que du logiciel et OS. Microsoft investi massivement dans son media center et des OS dérivés pour XBox et autres settop box. Club Internet utilise d’ailleurs ces technologies. L’OS d’Apple risque donc d’être marginalisé dans les produits grands public. Sur la partie matériel, la montée en puissance des constructeurs asiatiques va modifier la notion de taille critique. Dell n’est d’ailleurs pas en forme alors qu’il y a 12 mois tout le monde applaudissait des 2 mains. Si donc il y a rapprochement entre Sun et Applee, il s’agit de rumeurs, cela s’inscrit dans une statégie pour répondre au marché d’ici 2 à 3 ans

Alexis 31/08/2006 16:57

Je pense depuis début 2006 que Sun ne terminera pas l'année seul En effet, malgré son incroyable et gigantesque portefeuille technologique  et  ses derniers bons résultats trimestriels(du aux performances du stockage),  Sun  semble pas prêt à rebondirSun pour l'instant n'a pas d'autres choix que d'être  agressif sur les prix après avoir rendu gratuit son offre Java enterpriseCe sont les signes d'une entreprise qui cartonne?Je sens qu'on va me huer...

Articles Récents