Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Stratégie Media Telecom Internet
  • : stratégie médias internet telecom
  • Contact

Recherche

Rester en contact

  Christian Jegourel

 

    

11 octobre 2006 3 11 /10 /octobre /2006 16:03

Il est vraisemblable que l’acquisition de Facebook par Yahoo soit de nouveau à l’ordre du jour (ici). Reste que les conditions de négociation risquent d’être modifiées en faveur du vendeur car Facebook avait également entamé des discussions avec Microsoft et il y a fort à parier que l’opération « YouTube » inquiète très fortement MSN et Yahoo. Qui des deux entreprises mettra sur la table le plus gros chèque ?

Celui qui a le plus de moyen et le plus besoin de Facebook. Et à cette question, la réponse est : les deux. Car ni MSN ni Yahoo n’ont réussi réellement à percer dans l’espace communautaire face à YouTube et MySpace. Néanmoins la pression semble plus importante, à court terme sur Yahoo qui voit son cours de bourse au plus bas depuis 52 semaines. Je sais que pour certain ce n’est pas un indicateur mais c’est le carburant d’une entreprise cotée, et toute baisse de cours entraine des difficultés de croissance.

Les rumeurs les plus folles circulent d’ailleurs aujourd’hui, dont l’une peu crédible, à mon avis serait celle d’un rachat de Facebook par Google pour 2,3 milliards de dollars.

 

Yahoo était d’ailleurs en négociation avec YouTube mais visiblement n’a pas été assez réactif. Si Yahoo reste un site majeur de l’Internet, sa capacité financière « n’est que » de 4 milliards de dollars et sa capitalisation de 34 milliards face à Google 10 milliards de cash et 130 milliards de capitalisation. Le rapport de force est signification en faveur de Mountain View.

Sur le plan business, le trafic de Yahoo est de 400 millions de visiteurs par mois et reste un site majeur pour la publicité mais depuis quelques mois les initiatives de Viacom et surtout de MySpace ont entraîné des déplacements de budgets publicitaires en sa défaveur.

Coté Microsoft, le géant de Seattle vient de sortir son « YouTube like », Soapbox, la fréquentation reste à trouver et combler le retard avec YouTube (34 millions de visiteurs unique en aout 2006), surtout avec le renfort de Google, risque d’être très difficile. Il faut donc des relais de croissance à l’audience et qui mieux que Facebook peut les fournir ? Sur le plan site social, Microsoft n’a rien à comparer avec MySpace et Facebook et ce n’est pas la spinoff Wallop qui suffira à combler le retard (voir ici). L’acquisition devient presque nécessaire. Lors d’une conférence récente, Steve Ballmer a indiqué avoir une stratégie à très long terme contre Google. Même si on peut raisonnablement croire ces propos, la puissance de Google va rendre la compétition de plus en plus difficile. Même si pour mémoire, les deux entreprises affirmaient en ce début d’année ne pas être concurrentes (voir cette analyse). Microsoft est très impliquée dans le développement de services vidéo avec ses technologies de réseau (Whale Communication) et de medias center (fournies à Club Internet chez nous) et l’accord récent avec Blinkx (moteur de recherche et d’indexation de contenus vidéos – voir ici). Peut être est-ce par ce biais que Microsoft envisage de revenir en force ? Pour moi il s’agit néanmoins de deux approches radicalement différentes. L’une est basée sur la capacité de distribution de contenus par des technologies, l’autre est basée sur la captation de « clients » consommateurs/ producteurs. Il est très difficile de prévoir comment va évoluer le marché et quelle seront les attentes de consommateurs mais par expérience, celui qui possèdent les clients à toujours emporté le marché.

D’autres entreprises que Facebook sont bien sûr dans l’œil de MS et Yahoo et sans être exhaustif on peut citer Guba, Daily Motion, Vpod Tv ou le petit dernier des espace communautaire qui cartonne : Islandoo

Cela pourrait également relancer les rumeurs sur un rapprochement entre MSN et Yahoo, que personnellement je trouve réaliste car une fusion aurait du sens (ici et ici), j’ai déjà eu l’occasion de l’écrire, et la compétition entre eux deviendrait une alliance car Google vient de prouver qu’au-delà de sa créativité technologique il savait également jouer la stratégie financière et industrielle. Le cours de bourse de Google est monté après l’annonce du rachat et compense plus que largement le coût de l’acquisition.

Comment gagner plus en dépensant plus. Une équation que beaucoup de chefs d’entreprises aimeraient résoudre…

L’autre effet induit risque d’être la course au rachat d’entreprises concurrentes pour les restants comme Viacom. Cela peut faire le bonheur de quelques start up mais si l’acquisition est payée trop chère, cela ne fera qu’accroître le fossé avec Google. Car le prix d’une entreprise, je l’ai déjà précisé, ne peut pas être le même pour tous les acquéreurs. Cela dépend de votre métier de base et des apports du périmètre de l’acquisition. C’est clair que pour Google, YouTube est parfaitement complémentaire et que la synergie dégagée justifie ce prix, je ne suis pas sûr que pour d’autres la valeur ajoutée soit la même. Reconstruire une martingale gagnante pour les autres acteurs des médias et de l’Internet va être compliquée et des rapprochements eut être surprenant pourraient se faire. Inutile de redire que dans ce contexte, les acteurs nationaux sont de plus en plus fragilisés et que la constitution d’un grand groupe de communication français est plus que vital. Serait-ce rêver que d’imaginer des réunions d’actifs entre Vivendi, TF1 et Lagardère ?  Il y a là motif à trouver des synergies et une vraie valeur ajoutée.

Christian Jegourel

Articles en relation :

Le rachat de YouTube par Google est confirmé. Quelles conséquences ?

Facebook et YouTube à vendre pour 2.5 milliards de dollars ?

Microsoft prêt à concurrencer Youtube et consorts

Microsoft signe avec Blinkx TV.

La guerre des géants du logiciel, de l’Internet et des médias est déclarée

Microsoft applique ses vieilles recettes pour contrer Google 

Réseaux sociaux : Wallop cheval de Troie pour Microsoft ?

Google devient-il trop puissant ?

Google vs Microsoft : jouent-ils sur le même terrain ?

Google, Yahoo, Amazon… et les médias : les limites de la diversification ?

Yahoo vient de lancer Yahoo Go, un concurrent de Média Center de Microsoft.

Yahoo rachète meedio, une entreprise de diffusion télévisuelle sur IP

YouTube, Guba, Vpop.tv … le marché de la vidéo partagée est-il viable ?

Islandoo, nouveau site social avec 800 000 pages vues par jours après 16 jours d’existence.

Microsoft met la pression sur Youtube et MySpace en diffusant des concerts en « live »

Wallop, la spinoff de Microsoft, propose une version beta de son site communautaire.

Partager cet article

Repost 0
Published by Edgeminded - dans Analyse-Stratégie
commenter cet article

commentaires

Articles Récents