Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Stratégie Media Telecom Internet
  • : stratégie médias internet telecom
  • Contact

Recherche

Rester en contact

  Christian Jegourel

 

    

20 novembre 2006 1 20 /11 /novembre /2006 18:21

L’annonce du FAI le 17 novembre dernier semble avoir pris beaucoup de monde de cours. Néanmoins si on ne peut pas mettre en doute le communiqué de presse d’Iliad, ce n’est pas nécessairement synonyme d’un intérêt pour les technologies UMTS et HSDPA.

Compte tenu du succès de Free tant sur le plan financier qu’industriel avec des choix souvent en avance par rapport à ses concurrents, l’annonce faites sur son site Internet est donc assurément murement réfléchi et chaque virgule a due être pensée.

Le communiqué laisse entendre que le FAI exprime de l’intérêt pour la quatrième licence mais sans engagement aucun. Surtout il est fait référence à des aménagements indispensables pour assurer la viabilité d’un nouvel entrant. Enfin il est précisé que cette licence mobile permettrait à Free de renforcer sa position d’opérateur et en complément de son offre Wimax.  

Je ne crois donc pas du tout que Xavier Niel et ses équipes soient intéressées par déployer un réseau 3G ou 4G, je pense plutôt qu’il s’agit d’un moyen d’obtenir une licence mobile Wimax. Précisons en effet que la licence nationale obtenue avec le rachat d’altitude Telecom est un licence Wimax nomade qui ne permet pas le hand over et donc la vrai mobilité. Il serait donc logique que le FAI qui prévoit 1 milliards d’euros d’investissement dans les infrastructures Wimax cherche à étendre ses services sur ce type d’équipement.

Un coût de licence très élevé.

Néanmoins au tarif actuel, l’obtention d’une licence mobile c’est un investissement de 619 millions d’euros plus un reversement sur le chiffre d’affaires. 619 millions rapporté au 1 milliards d’investissement en infrastructure c’est beaucoup. Il est vraisemblable que l’opérateur cherche également à monnayer son entré sur le marché mobile en essayant de réduire ce coût. Il n’est pas sûr que cela réussisse car les lobbies vont être nombreux tant du coté de Noos qui devrait également soumissionner r que du coté des opérateurs mobiles actuels qui s’inquiète déjà à raison de la concurrence de Free en mode nomade.

Il est cependant très important pour Free de disposer une offre de téléphonie compatible avec son offre d’accès Internet et nomade. De nombreuses rumeurs ont déjà circulé notamment sur la possibilité pour Free de devenir MVNO (ici). Il semble que cette option soit pour le moment abandonnée car elle ne permet pas une vraie alternative à l’offre intégrée d’Orange GSM/WIFI. Seule une très forte intégration peut offrir ce type de service et les offres MVNO ne le permettent pas. Il n’y avait donc par de raison pour Free de continuer à explorer cette voie.

Articles en relation :  

Free MVNO ? Les raisons d’un revirement

Wifi, Wimax vs UMTS et HSDPA, Bluetooth et autres normes, quel avenir pour nos terminaux nomades ?

Fournisseurs d’accès Internet et opérateurs mobiles, scénario pour une recomposition de la chaîne de valeur.

FAI et fibres optiques, la bataille a commencé, Noos comme joker ?

Le Wimax va-t-il faire exploser l’équilibre entre les opérateurs mobiles et les FAI ?

Free se lance dans la fibre optique, scénario pour une vente programmée ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Edgeminded - dans Analyse-Stratégie
commenter cet article

commentaires

Articles Récents