Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Stratégie Media Telecom Internet
  • : stratégie médias internet telecom
  • Contact

Recherche

Rester en contact

  Christian Jegourel

 

    

22 novembre 2006 3 22 /11 /novembre /2006 14:34

                                                

Cet accord est annoncé comme l’un des plus importants pour le câblo opérateur américain. La question que je me pose c’est si c’est vraiment du gagnant gagnant. Cela dépend évidemment de la grille de lecture que l’on prend. Dans ce cas essayons de le voir avec deux approches.

L’intérêt de Comcast

Le câblo opérateur, que l’on pourrait comparer à Noos en France, bien que sa diffusion et sa taille soit sans commune mesure avec le français, doit bien entendu remplir ses tuyaux. Un accord sur du contenus est donc indispensable et la possibilité de pourvoir diffuser en prime time des séries produites par Disney, renforce sa capacité à générer de l’audience.

La garantie de pouvoir sécuriser ses approvisionnements en contenus est donc plutôt un gage de réussite dans cet accord. Comcast a également obtenu la vente par Disney des 39,5% que la souris détenait dans E ! Entertainment. Cela va donner le contrôle total des chaînes de E ! à Comcast. Vu comme cela c’est intéressant.

Vu de Disney

Le groupe de médias et de divertissement a pris du retard dans la compréhension de l’évolution de l’Internet sous la direction de l’ancien patron Michel Eisner. Depuis l’arrivée de Steve Jobs au board en tant que premier actionnaire individuel du groupe, Disney est entré à marche forcé dans le web 2.0. Cela c’est traduit par tout un tas de mesures visant à diffuser les contenus par Internet en modifiant notablement les modèles économiques.

Cette approche privilégie largement les nouveaux modes de diffusion en ligne et sans exprimer aussi clairement que News Corp sont désintérêt pour la diffusion traditionnelle, Disney s’engage pleinement vers les concepts de la TV 2.0 ! place shifting, time shifting et device shiftng. La fourniture de contenus à un diffuseur traditionnel moyennant une grosse somme, on parle de 1 milliard de dollars par an, est un excellant moyen de rentabiliser la production tout en développant la diffusion alternative sur le net. Car il ne faut perdre de vue que l’audience récupérée par Comcast sera une audience captée en partie sur le réseau de TV ABC, qui appartient à Disney. C’est comme si TF1 produisait des séries à succès et accepte la diffusion en même temps sur une autre chaîne sur un bouquet de FAI. Le groupe fait le pari que les pertes potentielle publicitaires seront compensée par le paiement de Comcast et certainement qu’une part du gâteau des annonceurs va migrer sur Internet où il pourra récupérer une parie grâce à ses sites en ligne.

Je vous laisse commenter cette hypothèse et nous verrons dans quelques mois comment se réparti le marché.

Articles en relation :

Disney segmente ses sites web en personnalisant les interfaces.

La diffusion sur Internet des séries produites par Disney est un succès

Medias traditionnels et nouveaux médias : le modèle économique va-t-il exploser ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Edgeminded - dans Analyse-Stratégie
commenter cet article

commentaires

Articles Récents