Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Stratégie Media Telecom Internet
  • : stratégie médias internet telecom
  • Contact

Recherche

Rester en contact

  Christian Jegourel

 

    

3 décembre 2006 7 03 /12 /décembre /2006 18:16

Les dirigeants des grands médias réunis par Reuters à New York entrevoient des liens avec l’UGC et pensent pouvoir en tirer parti. Ces dirigeants pensent que l’UGC peut être une opportunité plutôt qu’une menace et le plus vif défenseur de ses médias traditionnels est le PDG de Time Warner, Richard Parsons. Parsons ne croit pas du tout que les sites UGC comme Youtube ou MySpace menacent ses chaînes de télé ni ses productions professionnelles. Dick Parsons pensent au contraire qu’il y a complémentarité entre ces différents types de contenus et la plupart des médias américains investissent largement dans des sites et des programmes mixtes.

A l’inverse, Barry Diller, un autre professionnel des médias qu’il faut prendre au sérieux à l’aune de ses succès fait remarquer qu’à l’heure actuelle la valeur commerciale de l’UGC génère au maximum 200 millions de dollars et que cela ne couvre pas les investissement consentis par les grands médias.

Pour ma part je ne suis pas d’accord avec Parsons (voir ici) et je pense que les entreprises de médias sont en danger. Les plus menacées sont les journaux et les magazines car les investissements publicitaires sont sur pondérés sur ces médias. Comme l’audience Internet augmente, il est naturel que les budgets se rééquilibrent. Cela mettra en péril beaucoup de supports dont l’économie est fragile. La problématique n’est pas de savoir si il y aura toujours des lecteurs de supports papiers mais si l’économie de ces supports permettra toujours de payer une rédaction, d’imprimer le support et de le distribuer.

Les chaînes de télévision ne sont pas, non plus, à l’abri de toute secousse. Si les sites UGC drainent de l’audience, une partie des budgets publicitaires va suivre. Hors les coûts d’exploitation de sites UGC sont très inférieurs à ceux de médias traditionnels. Attaqués par la diffusion de contenus audiovisuels sur Internet et par une baisse de revenus les chaînes de télévision doivent trouver de nouveaux relais de croissance et adapter leurs coûts et leurs organisations à cette nouvelle donne. Si donc les contenus UGC ne remettent pas en cause l’intérêt des consommateurs pour des contenus générés par des professionnels (articles, films, séries TV, émissions de divertissements…) la modification des habitudes de consommation et de l’audience et ne peut pas rester sans conséquence. C’est un peu comme le réchauffement climatique. On ne voit pas toujours les effets immédiatement, on ne veut pas toujours accepter les conséquences de ce que l’on découvre et pourtant c’est une réalité. Si dans le passé l’apparition de nouveaux médias (journaux puis radio puis télévision) n’a pas trop bouleversée cette économie c’est parce que les règles étaient toujours les mêmes, Internet change cette donne. Il n’y a plus de limitation de fréquences qui limite le nombre de concurrents, l’UGC donne un formidable pouvoir aux utilisateurs mais remet en cause les modèles économiques des médias. Sauront-ils s’adapter ?

Et vous qu’en pensez vous ?

Articles en relation :

Les revenus des journaux américains ont décru au troisième trimestre

Entre programmes disponibles à la demande et contenus amateurs en diffusion virale, quelle place pour les chaînes thématiques à l’heure du Web 2.0, des écrans multiples et de la consommation délinéarisée ?

Internet représente 15 % du budget média de WPP, troisième plus gros client de Google

Le groupe New York Times lance des interviews en vidéo et fusionne les équipes éditoriales papier et Internet

Le groupe VNU Business Publication lance une chaîne sur Internet

Le revenu de la publicité sur Internet a dépassé les 4 milliards de dollars au 3ème trimestre 2006.

Les nouvelles technologies, une chance pour les médias historiques ?

Les revenus publicitaires de Google au Royaume Unis dépassent ceux du groupe TV Channel 4

Les revenus publicitaires des réseaux sociaux pourraient dépasser les 2 milliards de dollars en 2010.

Les sites de journaux en ligne atteignent des records d’audience aux Etats Unis.

Medias traditionnels et nouveaux médias : le modèle économique va-t-il exploser ?

Le patron de Time Warner affirme que les médias traditionnels ne sont pas morts. Analyse de ses propos.

Partager cet article

Repost 0
Published by Edgeminded - dans Actualité
commenter cet article

commentaires

Articles Récents