Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Stratégie Media Telecom Internet
  • : stratégie médias internet telecom
  • Contact

Recherche

Rester en contact

  Christian Jegourel

 

    

12 février 2007 1 12 /02 /février /2007 18:12

D’après la très sérieuse lettre de l’Expansion, le fond d’investissement Cinven aurait proposée une offre amicale sur Iliad, la maison mère de Free. Les banques BNP Paribas et Rothschild auraient été mandatées pour cette opération.

La lettre qui semble bien informée indique que le numéro deux français de l’accès Internet serait valorisé 5 milliards d’euros par cette OPA amicale.

Ce qui surprend dans cette information c’est que le fond Cinven est déjà l’actionnaire majoritaire de Noos Numéricâble qui possède son propre réseau de fibre optique. Un rapprochement entre les deux groupes ne serait donc pas le meilleur moyen de créer de la valeur. Que Noos soit dans une situation délicate n’est pas un scoop car le câblo-opérateur est englué dans ses soucis de qualité de services et les plaintes des utilisateurs. Il serait assez logique que les actionnaires de Noos recherchent une solution par le haut.

L’intérêt pour Free est moins évident car un rapprochement avec Noos ne lui apporterait pas grand-chose excepté un réseau de fibre déjà disponible ce qui serait un avantage concurrentiel considérable face à Neuf mais que Free peut développer seul sur plusieurs années dans les zones géographiques les plus rentables. Compte tenu que ses concurrents directs n’ont pas d’avance dans ce domaine et qu’Iliad a racheter Cité Fibre pour se doter d’une expérience déploiement de cette technologie il n’y a pas de raison de se précipiter.

Une fusion serait donc plus envisageable. Xavier Niel, le fondateur et actionnaire à plus de 60% d’Iliad a toujours indiqué qu’il n’était pas vendeur de son groupe. Le personnage est à l’abri de tout souci financier et ce ne sera donc pas l’intérêt financier qui pourrait le motiver à céder son entreprise. Seul un intérêt stratégique pour concurrencer France Telecom et marginaliser Neuf serait un motif susceptible de lui faire étudier l’offre.

J’avais émis l’hypothèse d’une entrée de Cinven dans le capital de Free pour l’aider à prendre le contrôle Club Internet ou d’Alice mais les ressources financières de Free lui permettent d’opérer une action de ce type sans aide extérieure.

Quelle valeur pour Noos Numéricâble ?

D’après Patrick Drahi, le PDG du groupe, l’entreprise pourrait valoir 10 milliards d’euros. Cela semble un peu surestimer de la valoriser deux fois Free même si le réseau a été mis à jour. Quoi qu’il en soit la concentration des FAI est une tendance irréversible que nous avions souligné il y déjà plus d’un an. En toute logique il ne devrait rester que 3 ou 4 acteurs d’ici quelques années ?

Pour le moment la position de Free n’est pas menacée à court terme et le recrutement d’abonnés est d’ailleurs en augmentation constante. Pourquoi Xavier Niel vendrait-il aujourd’hui son entreprise ?

Les offres Quadruple play commencent seulement à se développer chez Neuf Cegetel et France Telecom mais sans réelle avantage financier. Free est la seule entreprise à disposer d’une licence nationale en Wimax qui lui permettra d’offrir de l’accès Internet nomade de la téléphonie sur IP. On voit donc bien que si Noos peut être intéressé par Free la réciproque est moins évidente.

Et vous qu’en pensez vous ?

Article en relation :

Combiens de FAI et d’acteurs Internet restera-t-il dans 10 ans ?

Deux services Wimax lancés au Canada préfigurent-il l’offre de Free ?

FAI et fibres optiques, la bataille a commencé, Noos comme joker ?

Fournisseurs d’accès Internet et opérateurs mobiles, scénario pour une recomposition de la chaîne de valeur.

Free intéressé par la 3G, pourquoi je n’y crois pas.

Le Wimax va-t-il faire exploser l’équilibre entre les opérateurs mobiles et les FAI ?

FAI en Europe la concentration continue.

Free MVNO ? Les raisons d’un revirement

Free se lance dans la fibre optique, scénario pour une vente programmée ?

Neuf Cegetel pas intéressé par la 4ème licence mobile, décryptage.

Noos Numéricâble : 100% fibre ? Les explications et les détails en vidéo

BSkyB va concurrencer les FAI, est-ce l’amorce du changement en profondeur du marché de l’accès à Internet et de la reprise en main par les acteurs médias ?

Free et Bouygues Telecom quelles perspectives dans l’évolution de la chaîne de valeur Internet

Partager cet article

Repost 0
Published by Edgeminded - dans Actualité
commenter cet article

commentaires

Olivier 13/02/2007 11:05

Personnellement je crois plus à la rumeur autour de Club Internet: ce FAI est un peu petit sur le marché, mais je pense qu'il conserve une bonne image. De plus il a modernisé son réseau.Qui va racheter Club Internet ? Bouygues ? Telecom Italia ? ou Noos ?

Articles Récents