Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Stratégie Media Telecom Internet
  • : stratégie médias internet telecom
  • Contact

Recherche

Rester en contact

  Christian Jegourel

 

    

21 février 2007 3 21 /02 /février /2007 13:47

Dans un communiqué de presse, complété par une réunion de présentation des résultats, le groupe TF1 a annoncé que Patrick Le Lay cédera sa place de Directeur Général à Nonce Paolini, actuel directeur général de Bouygues Telecom.

Patrick Le Lay restera président du groupe, la dissociation des deux fonctions intervenant pour cet occasion. Ce retrait avait de nombreuses fois été évoqué et intervient à un moment charnière pour la chaîne. Patrick Le Lay a incarné pendant 20 ans le succès de TF1, première chaîne en Europe et largement leader en France. Ce breton connu pour son caractère bien trempé peut donc transmettre les rennes d’une entreprise en excellente santé financière.

Le résultat net du groupe s'établit à 452,5 millions d'euros, en hausse de 91,5%, du à la cession de TPS car sans la vente du bouquet satellite à Canal +, le résultat net des activités ressort à 198,7 millions d'euros, en diminution de 9,9% par rapport à 2005

Tout n’est donc pas rose pour la chaîne et dans le paysage audiovisuel et la communication en générale qui subit les assauts des acteurs de l’Internet.

Après la presse quotidienne et magazine qui font face à une concurrence dans la consommation médiatique des français, la consommation TV commence, elle aussi à s’éroder légèrement.

Ce facteur seul n’est pas une menace sérieuse pour une chaîne comme TF1 qui peut se prévaloir de contenus qui draineront toujours une audience importante. Les vrais soucis sont dans l’évolution progressive des modes de consommation des contenus audiovisuels.

Si TF1 est le champion incontesté des rendez vous télévisuels, la consommation décalée (dans le temps et l’espace) rendue possible par les nouvelles technologies modifie la donne. Les nouveaux services de diffusion en ligne, comme ceux de Joost, ou les sites de VOD des grands studios de production américains risquent de perturber profondément le modèle économique de la chaîne (voir nos autres articles sur ce sujet).

Le nouveau directeur général va donc devoir prendre les commandes d’un navire qui doit faire face à un changement climatique qui pourrait rapidement entrainer une tempête avec le bouleversement de la chronologie des médias.

L’abandon récent de l’offre mobile démontre que la stratégie de TF1 dans les nouveaux médias n’est pas aussi efficace que celle, bien rodée, de la diffusion braodcast. Le succès mitigé de WAT et surtout la taille de la concurrence dans ce domaine ne sont pas non plus de nature à rendre optimiste sur la capacité du groupe de télévision à se réinventer.

Tout n’est pas non plus sombre, car la filiale de Bouygues peut s’appuyer sur des hommes de talents et son investissement récent dans le groupe AB qui va lui donner accès privilégié à des contenus.

L’évolution du chiffre d’affaires publicitaire, à court terme, est également un atout de taille qui lui permet d’investir avec des finances importantes contrairement à la presse qui se trouve dans une situation économique qui freine tout investissement dans l’Internet. Le CA publicitaire de TF1 est en augmentation de 3,7% entre 2005 et 2006 à 1,708 millions d’euros et les perspectives annoncées par le PDG sont plutôt encourageantes avec une croissance attendue entre 6 et 8% en 2007.

Chiffres d’affaires en hausse, résultat net en baisse, des atouts dans l’accès aux contenus et un paysage audiovisuel en évolution, le nouveau DG aura fort à faire.

La mise en place d’une stratégie claire sera déterminante dans la capacité de la chaîne à s’adapter aux mutations en cours. Reste à vaincre les pesanteurs internes et à calmer les différentes chapelles pour que ce groupe transforme sa réussite passée en succès futur dans ce nouveau monde de la communication qui s’ouvre à nous. Nonce Paolini, qui a occupé le poste de DRH de la chaîne pendant 8 ans, connaît certainement bien le sujet et nul doute que sa nomination a été longuement murie par les hommes de Martin Bouygues.

Articles en relation :

TV 2.0 : comment l’Internet cannibalise la télévision

Télévision : l’évolution des usages des terminaux

Panorama de l’écosystème de la TVHD

Le sport en quête de performances dans les nouveaux médias

L’IPTV enrichit l’expérience du téléspectateur

La chronologie des médias en voie de disparition ? Apple tire sur l’ambulance

La télé à l’heure du web2.0...

Les réflexions d’un dirigeant de TF1 face au téléchargement et à la chronologie des médias

Les réorganisations de TF1 et de Lagardère sont-elle réellement engagées ?

La vidéo à la demande et les enregistreurs numériques menacent l’économie des chaînes de télévision

Medias traditionnels et nouveaux médias : le modèle économique va-t-il exploser ?

Feuilletons stars aux Etats Unis disponibles gratuitement sur Internet

Partager cet article

Repost 0
Published by Edgeminded - dans Actualité
commenter cet article

commentaires

Articles Récents