Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Stratégie Media Telecom Internet
  • : stratégie médias internet telecom
  • Contact

Recherche

Rester en contact

  Christian Jegourel

 

    

22 février 2007 4 22 /02 /février /2007 15:53

Cela fait des mois que de nombreuses rumeurs font état de la volonté de Google de concurrencer Office Live sur le secteur des petites entreprises. Le voile est levé, le géant de Mountain View vient d’officialiser, aujourd’hui, le lancement d’un service à destination des professionnels intégrant les grandes fonctions de Microsoft Office.

Bien que Google ait toujours affirmé haut et fort qu’il ne se positionnait pas comme concurrent de Microsoft (CES 2006 ici), ce service est bien en compétition frontale avec la suite Office et surtout Office Live sur la cible de PME. La suite Google intègre un traitement de texte, un tableur un outil d’agenda et d’emails. L’accès au service sera commercialisé 50$ par an et par utilisateur.

Le service appelé « Google Apps » existe en version gratuite depuis aout 2006 (ici) et aurait séduit plus de 100000 petites entreprises. Cette nouvelle version payante appelée « Premier Edition » étend le stockage en ligne à 10 Go, la garantie que les services seront disponibles à 99,9% et l’accès à un service de support téléphonique. Un accès mobile via un Blackberry est également inclus.

Si c’’est pour Google un moyen d’être moins dépendant des revenus publicitaires, c’est un coup dur porté à Microsoft qui vient juste de proposer Office 2007, compte tenu des profits dégagés par la division Office.

La guerre économique continue entre ces deux acteurs car cela va fragiliser les sources de revenus de Microsoft et donc le freiner dans sa capacité d’investissement pour venir contrer Google sur la publicité en ligne. Le géant de Seattle vient néanmoins de répliquer en annonçant un accord avec BT au Royaume Unis visant à développer une place de marché logiciels et services pour les petites et moyennes entreprises.

Le prix n’est d’ailleurs pas le seul élément de choix des entreprises plus focalisées sur la productivité de leurs employés. En tenant compte qu’en moyenne les suites Offices sont mises à jour tous les 3 ou 4 ans et que les grandes entreprises négocient de conséquentes remises, d’après Merrill Lynch, le gain réel serait de 60 à 120 $ par an et par utilisateur.

Procter Gamble et General Electric ont déjà signé un accord avec Google mais aucun chiffre ne circule sur le nombre d’utilisateurs concernés. De nombreux partenaires de Google comme Avaya travaillent également pour inclure Google Apps dans leurs applications

Google Apps est d’’ors et déjà disponible en anglais, français, italien, allemand, espagnol, chinois, japonais et coréen

Je reste néanmoins sceptique sur la capacité de ce type de services en ligne à supplanter, à court terme, la suite de Microsoft. Il faut vaincre les habitudes et la résistance au changement et surtout il n’est pas sûr que les entreprises voient d’un bon œil leurs documents soient hébergés par un tiers et par Google en particulier (Faut-il faire confiance à Google ?).

Je crois mieux pour les prochaines années, à la stratégie de Microsoft qui vise à fournir des briques logicielles à destination de tiers comme des SSII et ou des opérateurs de télécom afin d’offrir des services complets aux entreprises. J’ai d’ailleurs proposé cette idée en février 2006 dans un essai prospectif (ici) où je voyais la transformation de FAI en FAMS (fournisseurs d’accès multi services) pour les entreprises avec de multiples applications en mode ASP intégrant l’accès Internet et le support total.

Article en relation :

Gmail ou la fragilisation de la concurrence

Faut-il faire confiance à Google ?

La recherche en entreprise vue par Google

Microsoft propose aux utilisateurs d’Office une application de partage sur Internet.

Google lance une offensive massive contre Microsoft avec une suite concurrente d’Office en mode ASP et des services gratuits de messagerie et de chat

Google lance un concurrent d’Excel en mode ASP

Google aimerait bien ajouter un me too de Powerpoint à sa collection

Microsoft applique ses vieilles recettes pour contrer Google

Google vs Microsoft : jouent-ils sur le même terrain ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Edgeminded - dans Actualité
commenter cet article

commentaires

Articles Récents