Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Stratégie Media Telecom Internet
  • : stratégie médias internet telecom
  • Contact

Recherche

Rester en contact

  Christian Jegourel

 

    

27 avril 2006 4 27 /04 /avril /2006 18:03

www.nokia.frDownload Visa logo, 100x32

Le projet test aura lieu en Malaisie avec une carte de crédit spéciale qui permettra aux clients du service de payer avec leurs téléphones portables.

Ce projet vise à faire du mobile un porte monnaies électronique. Et certainement de l’opérateur de mobile un acteur de la facturation, ce qui lui redonnerait toute ses chances dans la course à la fidélisation de l’abonné entre les portails, les médias, les FAI… Paypal a d’ailleurs introduit un service de ce type avec le même objectif. 

Nokia 3230Le projet Visa s’appuie sur une technologie radio fréquence sans contact. La période d’essai est prévue sur 4 mois avec 200 clients pilotes.

Nokia a développé un téléphone portable spécifique : le 3230 qui contient des composants de cryptographie afin d’assurer la sécurité des transactions.

Si le test fonctionne correctement, Nokia envisage de commercialiser ce téléphone début 2007 et de développer une gamme complète.

Articles en relations :

Paypal, filiale d’ebay propose le télépaiement via son mobile.

Repost 0
Published by Edgeminded - dans Actualité
commenter cet article
27 avril 2006 4 27 /04 /avril /2006 17:32

channel4     

C’est le premier test en dehors des Etats-Unis d’une diffusion différée d’épisodes d’une série sur Internet.

Contrairement aux essais américains financés par la publicité, la chaîne anglaise facturera 99 cts l’épisode ou 1,49 les deux. Cette initiative se fait évidemment avec Disney, producteur de la série. Un modèle de partage des revenus a été mis en place. Le succès ne fait pas de doute car l’essai testé avec la série IT Crown sur Channel 4 a déclenché 371 000 téléchargements. La chaîne va devoir comptabiliser cette nouvelle audience. La saison 1 de Lost est déjà disponible, les épisodes de la saison 2 le seront dès diffusion sur la chaîne. Le diffuseur britannique prépare le même modèle pour la série Desperate Housewives.

Que va penser TF1 qui diffuse Lost si des clients français regardent les épisodes en VO avant la diffusion française ? 

Articles en relations :

La diffusion gratuite pour contrer le peer to peer ?

Feuilletons stars aux Etats Unis disponibles gratuitement sur Internet

Téléchargement gratuit : est-ce irréversible ?

La chronologie des médias remise en cause

Des producteurs de films vont diffuser en direct sur Internet

Repost 0
Published by Edgeminded - dans Actualité
commenter cet article
27 avril 2006 4 27 /04 /avril /2006 11:36

Les grands acteurs de médias ont mis un peu de temps à réagir efficacement contre les attaques des infomédiaires qui érodent leur audience dérivent la publicité et les clients de leurs audiences traditionnelle.

La chute du marché Internet, en 2000, n’est certainement pas étranger à cette temporaire léthargie. Certain y ont vu une bulle éphémère d’un marché naissant mais depuis 2005 les acquisitions et lancement de nouveaux services se sont succédés.

Et ce n’est pas fini. Le nouveaux terrain de jeu est maintenant le réseau social et les médias investissent ce créneau à la même vitesse que les GYM (Google, Yahoo, Microsoft). Que ce soit News Corp qui a racheté MySpace ou AOL qui prépare un concurrent du leader du Networking social, tous ont des projets qui associent intermédiation et fidélisation des consommateurs et non plus seulement l’affichage de bannières statiques.

Il ne s’agit n’y plus n’y moins que d’un nouveau modèle économique et une révolution pour des entreprises habituées à « pousser » des contenus sans vraiment connaître leurs clients.

La possibilité offerte par internet : interaction et permanence de connexion avec le consommateur élargie aux nouveaux vecteurs de mobilité donnent un large champ d’action aux créateurs de contenus pour modifier leur chaîne de valeur et rentabiliser différemment leurs investissements dans la création. Il en va de même pour les diffuseurs qui doivent réinventer leur modèle pour continuer de peser sur cette industrie.

Jusqu’ici cette industrie à essayer de protéger son activité traditionnelle et se rend compte que ce n’est plus possible entre le téléchargement illégal et les infomédiaires, la guerre des anciens et des modernes a tourné court.

Dans une conférence récente aux Etats-Unis les principaux dirigeants des grands médias : News Corp , AOL, ont indiqués qu’ils adaptaient leur modèle économique à la nouvelle donne technologique. Peter Chernin de News Corp à même déclaré que les acteurs qui continueraient à s’accrocher à leur ancien modèle économique allaient subir 10 ans de descente aux enfers en perdant régulièrement de l’audience et de la publicité.

Nous sommes passé de l’ère des contenus à celle des services et entamons celle du consommateur centric qui va consommer des contenus personnalisés, des échanges à travers les réseaux sociaux et même produire ses contenus sur des blogs ou des acteurs comme YouTube qui permette de diffuser vos propres contenus vidéos et qui va proposer prochainement une nouvelle forme de publicité (voir articles en relations)

Cette évolution n’est pas brutale car tout le monde ne va se mettre du jour au lendemain à devenir acteur de la communication et les « coach patatoes » vont continuer à regarder passivement de télé réalité mais si l(on analyse la progression fulgurante des blogs et des réseaux sociaux il y a une part importante de la population qui est prête à s’exprimer. Pour toucher cette frange les stratégies des annonceurs vont devoir s’adapter à l’interaction personnalisée avec ce nouveau consommateur.

Pour ce faire les médias doivent commencer à raisonner en terme de relations clients et développer des systèmes de CRM sophistiqués qui captent leurs clients sur tous les front : blogs , téléphones mobiles, appels entrant, jeux interactifs et participatif en réseaux …


Microsoft ne s’y est d’ailleurs pas trompé, lui qui a mis beaucoup de temps à comprendre réellement la portée d’Internet. Le nouveau CTO a entamé une mutation forcée du géant de Redmond avec la stratégie de service Windows Live. La spin off Wallop va l’y aider.

Nul doute que le rachat de Massive va lui permettre de décliner une stratégie publicitaire également pour les services Windows Live.

 

Cette révolution est probablement bénéfique pour l’industrie des médias qui commençait à s’essouffler en termes de création. Le champ de l’interactivité va lui permettre de redonner de la créativité dans les programmes en ayant une partie de ses consommateurs qui vont devenir acteurs.

Articles en relation :

Les infomédiaires et les moteurs de recherches menacent les magazines…

Microsoft se renforce sur le marché de la publicité en ligne.

Réseaux sociaux : Wallop cheval de Troie pour Microsoft ?

Yahoo vient de lancer Yahoo Go, un concurrent de Média Center de Microsoft.

La diffusion gratuite pour contrer le peer to peer ?.

Viacom achète un site de jeux en ligne

Youtube une menace pour les publicitaires et une concurrence pour les chaînes TV ?

Conférence annuelle aux US : les chaînes de télé doivent réinventer leur modèle.

Yahoo rachète meedio, une entreprise de diffusion télévisuelle sur IP

Michael Eisner et Time Warner investissent dans la TV sur Internet

Des producteurs de films vont diffuser en direct sur Internet

Repost 0
Published by Edgeminded - dans Analyse-Stratégie
commenter cet article
26 avril 2006 3 26 /04 /avril /2006 21:49

...mais représentent également une source de revenus importants par renvoi de trafic.

C’est la conclusion d’un rapport du Boston Consulting Group présenté aujourd’hui à New York sur les solutions pour les éditeurs de presse de profiter de l’économie en ligne et non pas uniquement de subir une dégradation de leurs revenus.

Il faut néanmoins que les magazines prennent en compte la montée en puissance des blogs qui sont largement indexés par les moteurs de recherche et qui diluent l’audience potentielle des magazines par renvoi de trafic. Le rapport recommande aux éditeurs de s’organiser pour développer des technologies et des services qui bloquent la possibilité aux infomédiaires de contourner les sites de presse en concaténant les contenus dans des pages agrégées.

Repost 0
Published by Edgeminded - dans Actualité
commenter cet article
26 avril 2006 3 26 /04 /avril /2006 20:51

Le site en version beta est disponible en Inde et sera étendu aux autres pays dans les deux prochains mois.

Le choix de l’Inde s’est fait grâce à l’importance de la base d’utilisateurs qui parlent anglais. L’Inde est le cinquième pays où Yahoo test ce type de services où l’utilisateur pose une question via Yahoo et ce sont les utilisateurs du service communautaire qui répondent.

Repost 0
Published by Edgeminded - dans Actualité
commenter cet article
26 avril 2006 3 26 /04 /avril /2006 17:27

 

Microsoft est en phase finale de négociation pour acquérir une entreprise new-yorkaise spécialisée dans la vente d’espaces publicitaires dans les jeux vidéo.
Microsoft devrait annoncer la semaine prochaine l’achat de Massive, une société de 80 personnes pour un montant proche de 500 millions$.
Cet investissement dans la pub pour jeux vidéo souligne l’émergence de ces derniers comme nouveau support de diffusion de la publicité.

Celle-ci existait déjà sous une forme rudimentaire dans les jeux sur support statique, par exemple, une marque d’automobile sur un panneau. L’essor important des jeux en ligne, y compris sur le mobile, permet dorénavant aux annonceurs de disposer de messages adaptés au contexte des diverses cibles marketing.

 

 

 Massive Inc. peut entre autres, afficher des publicités personnalisées selon l’heure et les régions. Ce sont des technologies que l’on pourrait retrouver dans la télévision interactive rendue possible avec l’émergence de la TV sur IP.
Avec cette acquisition, Microsoft va augmenter sa part du marché dans la publicité en ligne et accroître la compétition avec Google.

C'est également une bonne opportunité pour les jeux réservés à la Xbox qui pourraient devenir gratuits, financés par la publicité et packagés dans une offre Windows Live Games. La même Xbox qui pourrait être Média Center et servir de gateway à Internet, d'accès WiFi à une offre téléphonique concurrente de celle que Yahoo et AOL mettent en place ou même en France celles de Free (Freebox 5 et WiMax plus tard) et 9 Cegetel basée sur l'offre de FON.

Et une fois de plus la maîtrise de technologies et les stratégies d'alliances sont des facteurs clés de la compétition grandissante entre ces géants du net. Il va être difficile aux acteurs européens de se battre contre cette offensive tous azimuts. Même avec 100 millions d’euros, Quaero va devoir se renforcer avec des partenariats puissants. TF1, Free, ???

Repost 0
Published by Edgeminded - dans Rumeurs
commenter cet article
26 avril 2006 3 26 /04 /avril /2006 16:54

Wallop est une start up, spin off des laboratoires de recherche de Microsoft. Un projet qui avait été oublié parmi les nombreuses activités du géant de Redmond.

Aujourd’hui l’entreprise indépendante dirigée par Karl Jacob, un ancien de Sun, envisage de concurrencer MySpace.com et Friendster.

C’est une nouvelle stratégie de Microsoft pour rentabiliser ses laboratoires de recherche et accroître sa domination du web sans être acteur direct. Avec ce biais, l’éditeur garde une minorité de blocage dans Wallop, Microsoft peut entrer en compétition avec News Corp et autres sans s’attirer le risque d’abus de position dominante. Sujet brulant en ce moment à Bruxelles.

Plus largement l’éditeur a annoncé un programme de partage de technologies avec des start up. Peut être pour mieux se concentrer sur son activité de base sans risquer de laisser le champ libre à de jeunes pousses qui peuvent devenir grandes (Google)

Repost 0
Published by Edgeminded - dans Actualité
commenter cet article
26 avril 2006 3 26 /04 /avril /2006 15:44

Il n’aura pas fallu longtemps pour que Yahoo intègre la technologie de Meedio que le géant vient d’acquérir (ici).

Pour le moment Yahoo Go ne fonctionne que sous Windows et permet de gérer ses données multimédias : photos, recherche avec Yahoo vidéos, visionner ses contenus stockés sur son disque dur, gérer et enregistrer des émissions de TV (comme le font le média center et TiVo). On comprend mieux pourquoi la décision de la cours européenne d’obliger Microsoft à enlever de Vista tout programme extérieur à l’OS est importante. Il va être difficile à Yahoo de lutter contre le géant de Redmond si Media Center est intégré dans le futur operating system de la firme.

Articles en relation :

Yahoo rachète Meedio, une entreprise de diffusion télévisuelle sur IP

La guerre des géants du logiciel, de l’Internet et des médias est déclarée

Repost 0
Published by Edgeminded - dans Actualité
commenter cet article
26 avril 2006 3 26 /04 /avril /2006 14:57

D’après un responsable de Disney/ABC la décision de mettre à disposition des séries en diffusion sur le net, financées par la publicité, participe à la volonté de contrer le piratage.

Il semble que le groupe de média est intégré l’impossibilité de lutter efficacement contre le piratage. Aux Etats-Unis certains épisodes de séries sont disponibles sur Internet juste après leurs diffusion sur la côte est et avant la diffusion sur la côte ouest. Il y a 3 heures de décalage entre les deux cotes. Il y évidemment un large manque à gagner pour les réseaux d’affiliés aux grands networks américains.

En France le problème est le même car ce qui est disponible très vite en VO l’est également rapidement en sous titré puis traduit en français. Il va falloir que les diffuseurs français l’intègrent afin de réduire les délais de diffusion entre les Etats-Unis et la France sinon avec le TV sur ADSL les consommateurs français vont se tourner vers les diffuseurs canadiens, pour ceux qui veulent voir leurs programmes en VF, et directement sur les sites US pour ceux qui veulent de la VO.

L’une de mes propositions est que les grands diffuseurs européens se regroupent dans une entreprise commune afin de cofinancer les séries internationales avec les grands networks américains et disposer des droits afin de diffuser en simultané sur plusieurs zones géographique. Dans ce scénario TF1 est plus fragile qu’M6 qui appartient à un grand groupe européen et est présent sur plusieurs pays. L’échec de l’entrée sur le marché allemand planera longtemps sur le leader français.

Articles en relation :

Feuilletons stars aux Etats Unis disponibles gratuitement sur Internet

Téléchargement gratuit : est-ce irréversible ?

La chronologie des médias remise en cause

Des producteurs de films vont diffuser en direct sur Internet

Repost 0
Published by Edgeminded - dans Analyse-Stratégie
commenter cet article
25 avril 2006 2 25 /04 /avril /2006 19:32

home neuf telecom TPS - Nous avons tant à partager

  

Tout d’abord un grand merci à l’Electronic Business Group et à Elenbi Strategic Review qui m’ont permis d’assister à cette conférence. J’espère avoir respecté la teneur des débats au moins de ma compréhension (et de la vitesse de prise de notes).

Intervenants : NEUF CEGETEL - Guillaume Lacroix, Directeur Stratégie et Innovation, FRANCE TELEVISIONS INTERACTIVE (FTVI) - Laurent Souloumiac, DG, TPS - Franck Abihssira, DGA ; MEDIAMETRIE - Olivier Appé, Directeur du Département Télévision, THOMSON - Romain Waller, General Manager Triple Play Thomson Télécommunications

Animation : Laurant Weill, Président de Visiware et de l'AFDESI

La conférence a débutée par les inévitables présentations des acteurs en présence.

La première question posée aux intervenants par Laurent Weill :

L’ADSL permet-il de passer de la télévision de masse à la télévision personnalisée ?

Pour le DG de TPS, la principale évolution que cherche à mettre en place le bouquet c’est la haute définition car, de son point de vue, les débits actuels ne permettent pas de faire de la vrai télévision personnalisée et les consommateurs ne sont pas prêt. Peut être dans quelques années.

Laurent Souloumiac abonde dans ce sens et pense que l’évolution des modes de consommations mettra plusieurs années. Néanmoins l’avènement de la télévision ADSL entraîne une fragmentation de l’audience et permet de constituer des chaînes évènementielles comme pour Rolland Garros.

Pour Guillaume Lacroix, du FAI 9 Cegetel, les usages sont déjà là il faut commencer à délivrer des contenus interactifs. Le modèle économique reste néanmoins à trouver.

Pour Médiamétrie, l’enjeu est de mesurer l’audience non plus d’un média mais d’un contenu sur plusieurs supports de diffusion.

La capacité ‘illimité » de diffusion sur ADSL ne risque-t-elle pas d’entraîner la création de nouvelles chaînes : Darty TV, FNAC TV, Virgin TV…

Laurent Souloumiac ne pense pas qu’il y aura explosion du nombre d’acteurs car une chaîne coûte cher. En termes de contenus à la demande par contre les services vont se développer largement.

Pour Franck Abihssira (TPS) la France est en avance sur la TV sur IP suivie par la Grande Bretagne  ; l’Italie et l’Allemagne et son sentiment est que l’on détruit de la valeur en proposant des packages et en abaissant le coût unitaire de chaque service.

Neuf Cegetel est d’un autre avis car la TV ADSL fonctionne plutôt bien et il s’agit plutôt d’un transfert de valeur vers de nouveaux acteurs. Les offres multi play ont permis aux consommateurs de commencer à s’affranchir du terminal pour consommer de la TV sur PC, de téléphoner depuis son ordinateur gratuitement ou dans un forfait. La fonction s’affranchie du terminal spécialisé. Le consommateur devient multi supports et ne sera plus dépendant de créneaux horaires pour consommer des contenus audiovisuels.

Ce qui ne convient pas à TPS qui regrette la logique du « gratuit » des FAI.

Laurent Weill fait remarquer qu’aux Etats-Unis le marché du câble a mis 10 ans pour atteindre 10 millions d’abonnés et que sur IP cela n’a mis que 5 ans

Franck Abihssira fait remarquer qu’en France le nombre de foyers potentiellement raccordables à l’ADSL n’est pas encore de 10 millions.

Olivier Appé signale qu’il y a environ 4,3 millions de « box » de FAI installées mais seulement 20 à 25% des abonnés les ont raccordées à la télévision et qu’il y a là un fort marché à conquérir.

Laurent Weill souligne l’interactivité que procure la connexion Internet par la voie de retour avec l’abonné ainsi que la réduction des coûts de diffusion par rapport à une connexion satellite. Pourquoi n’existe-t-il pas plus de services interactifs ?

Franck Abihssira pense que les opérateurs se sont focalisés sur la qualité de diffusion et la haute définition plutôt que sur des nouveaux services.

Neuf Cegetel indique qu’il y a déjà quelques services interactifs fournis par les FAI comme la mixité entre TV et PC et que cela va se développer encore plus grâce aux technologies de TV sur IP qui reprennent des outils de développement proche de ceux du web et donc moins couteux à mettre en œuvre.

Pour Laurent Souloumiac de France 2, avec deux bouquets satellites, des offres sur le câble et ADSL, la multiplication des formats n’a pas favorisé le développement de services interactifs.

Guillaume Lacroix (9) indique que les FAI se sont surtout focalisés sur de petites applications visant à faire baisser le taux de « churn » et d’augmenter le taux d’ARPU. En clair baisser le turn-over client et augmenter le revenu par abonné.

Laurent Weill informe qu’aux Etats-Unis, des réseaux satellites comme Dish et Echo Star tirent plus de revenus par les services interactifs que par la publicité. C’est le second poste de revenus après l’abonnement.

Neuf Cegetel n’envisage pas de développer des chaînes de télévisions mais de se positionner comme élément central du foyer pour le partage de l’information.

Avec l’interactivité et l’ADSL, le recensement remplacera-t-il le panel pour Médiamétrie ?

Pour Olivier Appé, la réponse est clairement non. Aujourd’hui les boitiers ADSL ne permettent pas de savoir si la télévision est allumée, si la TV est reliée à la set top box, qui regarde le programme etc…

Avec l’ADSL est-ce le début de la publicité très ciblée ?

Laurent Souloumiac ne le pense pas à court terme car les outils ne sont pas encore disponibles mais on devrait voir apparaître des publicités plus interactives rapidement

Qu’elle est le futur de la télévision sur IP ?

Laurent Weill cite l’exemple de la SlingBox qui permet à un abonné Echostar aux Etats-Unis de visualiser les contenus depuis n’importe quelles connexions sur IP. C’est la portabilité du terminal d’accès.

Pour TPS la haute définition reste le point central de la stratégie.

Romain Waller, de Thomson, pense qu’avec le MPEG4 la TV HD est là et que cela pourrait entraîner un déplacement de valeur entre les différents acteurs.

Neuf Télécom pense qu’il y aura un éclatement des fonctions aujourd’hui intégrées dans une seule « box » à travers différents terminaux avec disque durs permettant de visionner des programmes différés etc…

Laurent Weill pose la question du futur grand acteur de la TV IP. Est-ce Google qui étend ses fonctions de recherche multi formats dans la vidéo ?

Le DG de TPS fait remarquer que les fonctionnalités de Google Vidéo s’adresse à des contenus hébergés par le géant de l’Internet et que 99 % des contenus indexés ne respectent pas les droits.

Si ce n’est pas Google est-ce Microsoft ?

75 % des PC sous Vista intégreront média center de l’éditeur. Mais pour Guillaume Lacroix, nous allons plutôt vers un éclatement des terminaux qui vont se spécialisés et communiquer entre eux en WiFi ou CPL. (courant porteur de ligne).

Microsoft est plutôt un acteur actif dans les DRM afin de protéger les droits.

En conclusion Laurent Souloumiac précise que le métier de base des grands diffuseurs va rester le même.

Pour ma part, je vous renvoie à ma prospective 2016 pour tenter d’imaginer le futur des services en ligne.

Je vous propose également de relire un extrait du rapport sur les réseaux hauts débits, réalisé en 2000, où je faisait référence au développement d'acteurs multiservices : extrait du rapport réseaux hauts débits de 2000

Repost 0
Published by Edgeminded - dans Débats
commenter cet article

Articles Récents