Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Stratégie Media Telecom Internet
  • : stratégie médias internet telecom
  • Contact

Recherche

Rester en contact

  Christian Jegourel

 

    

7 septembre 2007 5 07 /09 /septembre /2007 13:17

La NAA, l’association des journaux américains vient de dévoilée quelques détails sur une étude en cours de finalisation. Il en ressort très clairement qu’aux Etats-Unis, les revenus des sites internet des journaux enregistrent une croissance de presque 20% sur un an.

Cette croissance des revenus est évidement à croiser avec l’augmentation de l’audience (L’audience des sites de journaux en ligne a crue de 7,7% sur les douze derniers mois).

Cette bonne nouvelle pour les journaux US est malheureusement à comparer avec la décroissance régulière des revenus sur le papier, déjà enregistrée les trimestres précédents (Les revenus publicitaires des journaux américains ont baissé de 5% au 1er trimestre)

Si la partie internet de ces journaux a généré environ 800 millions de dollars ces 6 derniers mois, il faut le comparer à la baisse de 8,6% des revenus du print représentant une valeur de 900 millions uniquement sur la période enregistrée.

La perte n’est donc pas compensée puisque la totalité du CA sur Internet ne représente même pas la perte d’une année sur l’autre de la partie imprimée.

Il faut également ajoutée que les petites annonces échappent de plus en plus aux médias traditionnels. C’est une chute de 16,4% en valeur pour les journaux américains entre 2006 et 2007 avec un pic pour les annonces immobilières à -20%.

Pour le moment ces médias réussissent à survivre en licenciant largement et en réduisant leurs coûts mais arrivera bien une limite à la capacité de s’ajuster au marché.

Hors, avec les coûts de structure des rédactions conçues pour des revenus générés par la vente au numéro, il n’est pas sûr qu’il sera possible longtemps de fonctionner avec des revenus internet dont la valeur est divisée par dix ou vingt.

Ce n’est certainement pas pour rien que Rupert Murdoch avait émis de sérieux doutes sur la capacité de ses journaux à survivre à la tourmente : Rupert Murdoch inquiet pour la survie des journaux de News Corp

Articles en relation :

- News Corp met la main sur le groupe Dow Jones. Quelles conséquences pour les médias économiques français ?

- La presse américaine broie du noir et tente de réduire ses coûts

- Presse quotidienne américaine en péril ?

- Rapport Tessier : la presse face au numérique

- Les journaux américains ont perdu le combat sur les petites annonces de recrutement

- Regroupement de journaux américains sur Internet autour des petites annonces

- Les revenus papier et internet du Washington Post parlent d’eux-mêmes : un journal peut-il survivre en ligne ?

Repost 0
Published by Edgeminded - dans Actualité
commenter cet article
1 septembre 2007 6 01 /09 /septembre /2007 19:28

 

Le numéro deux mondial, derrière Youtube, vient d’annoncer une nouvelle levée de capitaux pour 25 millions d’euros. C’est une somme record pour la France, habituée à des tours de table inférieurs à 10 millions.

Le problème de la rentabilité demeure pourtant car les 7 millions levés il y a un an ont déjà été engloutis. Nous avions déjà posé la question de la rentabilité possible des sites d’hébergement vidéo face aux coûts gigantesques de la bande passante.

Le discours de la start up est que ce nouvel apport d’argent frais va permettre d’atteindre la rentabilité sous deux ans en intégrant des formats publicitaires innovants.

Mais comme les nouveaux entrants comme Joost, le marché rentable se situe sur les contenus professionnels, seuls capables d’attirer les audiences nécessaires à la rentabilité par la publicité.

Et si ce schéma se vérifie, l’initiative des grands groupes américains avec Hulu risque de nuire à DailyMotion et YouTube. Si les contenus à forte valeur ajoutée sont disponibles sur des sites de diffusions spécialisés, il sera difficile à des sites de partage de s’aligner sur leurs coûts d’exploitation s’il faut ajouter la bande passante consommée par les millions d’internautes pour des vidéos sans valeur.

Car la vraie question commence à être posée. Est-ce que les audiences non qualifiées de centaines de millions d’internautes sur MySpace et autres sites communautaire peut être monétisé en regard des investissements ? Pour MySpace la réponse est certainement oui car il s’agit de données « légères ». Pour les sites vidéo, c’est autre chose….

La grande bataille ne fait que commencer entres les différents acteurs et il n’est pas sûr que les premiers entrants soient les gagnants. Les médias traditionnels, et particulièrement les acteurs du secteur audiovisuel, réagissent et comptent bien investir le marché de l’IPTV. C’est certainement sur ce terrain que la rentabilité sera trouvée et DailyMotion annonce déjà des fonctionnalités permettant de visionner les vidéos hébergées sur le site, directement sur son téléviseur via les différents box de nos FAI. Là encore ces derniers vont tout faire pour conserver le « contrôle » du consommateur.

L’offre de Free qui propose de créer sa propre télévision va donc être confrontée à des offres comme celle de DailyMotion. Mais le FAI cherchera certainement à favoriser ses clients en leur proposant des services complémentaires.

Les chaînes de télévision, qui dépensent des centaines de millions d’euros dans l’achat de programmes ne vont pas non plus être enchantées de l’arrivée de ces acteurs sur le petit écran. Elles aussi, à l’instart de WAT/TF1 cherchent l’eldorado.

Une certitude tout le monde ne sera pas à l’arrivée.

Articles en relation :

- YouTube, Guba, Vpop.tv … le marché de la vidéo partagée est-il viable ?

- DailyMotion renforce sa protection contre les contenus illégaux

- Daily Motion ajoute des contenus exclusifs

- Daily Motion accélère son développement international et lance un mini site dédié à l’iPhone

- DailyMotion : les perspectives avec son PDG en vidéo

- De la pub en transparence sur YouTube, la dernière cartouche de Google ?

- MySpace lance une plateforme de télévision

- Joost : Le nouveau CEO dévoile la stratégie et les projets de la start up

- Google test la publicité dans le flux vidéo

- De Hollywood à Vuguru... tous les chemins mènent à la VOD

- NBC, News Corp, AOL, MSN, Yahoo, tous unis contre YouTube

- BitTorrent signe avec 4 nouveaux studios

- Viacom réclame 1 milliard de dollars à YouTube

Repost 0
Published by Edgeminded - dans Actualité
commenter cet article
1 septembre 2007 6 01 /09 /septembre /2007 19:26

Le moteur de Mountain View vient de déposer un brevet appelé UDA comme User Distributed Advertisement.

Il s’agirait d’un mécanisme qui permettrait aux utilisateurs d’ajouter des publicités aux contenus qu’ils génèrent et qu’ils distribuent. Par exemple ajouter une publicité à un email ou un blog.

C’est le début de la publicité contextuelle puisque l’utilisateur pourra sélectionner manuellement quelle publicité peut atteindre quelqu’un au bon moment et dans le bon contexte.

On peut donc imaginer un système qui mélange des outils automatiques et l’intervention manuelle des utilisateurs pour atteindre les consommateurs avec une rémunération partagée pour les meilleurs prescripteurs publicitaires.

Repost 0
Published by Edgeminded - dans Actualité
commenter cet article
28 août 2007 2 28 /08 /août /2007 18:41

En France la grande distribution s’est lancée dans la téléphonie mobile (Auchan) et l’abonnement internet (Darty). Aux Etats-Unis, Wal Mart, le numéro un de la distribution,a lancé un service de téléchargement de fichiers musicaux en ligne pour concurrencer Apple.

Le leader mondial du secteur, propose des morceaux au format MP3 à 0,94$ et l’album complet pour 9,22$. Tous les fichiers sont sans DRM et peuvent être lus sur les principaux lecteursmultimédia, y compris l’iPod et l’iPhone d’Apple ou le Zune de Microsoft.
Wal-Mart annonce que sa bibliothèque comporte plus de 1 million de titres provenant des majors de la musique, comme Universal et EMI Music.
Articles en relation :

- Musique : des labels indépendants se regroupent. Une brèche pour les Majors ?

- Universal Music propose du téléchargement gratuit financé par la pub. Quelles conséquences pour la chaîne de valeur ?

- Prince offre son dernier album aux lecteur du Mail on Sunday, panique chez les majors

- Warner Music signe avec Viagogo

Repost 0
Published by Edgeminded - dans Actualité
commenter cet article
28 août 2007 2 28 /08 /août /2007 18:40

Le FAI, mais peut-on encore parler de FAI, annonce le lancement d’une nouvelle offre TWIN basée sur un téléphone « standard » du marché. En effet jusqu’à aujourd’hui l’offre de Neuf reposait sur un téléphone spécifique et n’avait pas rencontré un grand succès. L’arrivée d’HTC sur ce marché associé à Microsoft pourrait redonner de la vigueur aux offres couplées mobile classique/ mobile wifi.

Pour méméoire l’HTC 710 est un téléphone récent sous Windows Mobile 6 et intégrant un clavier AZERTY et des fonctions smartphone.

L’offre TWIN de Neuf Cegetel permet de téléphoner, regarder la télévision, surfer sur Internet et consulter ses mails en illimité, sans frais supplémentaires en mode WiFi.

Grâce au partenariat avec Microsoft, Neuf s’adresse à ceux qui souhaitent retrouver et utiliser de façon illimitée les applications de leur PC sur leur téléphone mobile.

C’est la première fois qu’un terminal GSM/WiFi couple toute la diversité de la suite logicielle de Microsoft (Windows Mobile) aux avantages de la convergence (l’illimité en WiFi sur le TWIN™).

L’utilisateur retrouve Windows Live Messenger sur son mobile avec Windows Live for Mobile. Il peut ainsi chatter en illimité avec plusieurs personnes à la fois, envoyer rapidement un fichier ou une image, ou encore enregistrer puis envoyer des messages vocaux.

Le TWIN™ HTC S710 est fourni avec le lecteur Windows Media Mobile. L’abonné de Neuf peut ainsi transférer de la musique depuis son ordinateur vers son TWIN™.

Windows Mobile 6 permet à l’utilisateur de consulter ses e-mails dans leur format d’origine, quel que soit l’hébergeur de sa messagerie, en affichant notamment à l‘écran les liens actifs vers les sites Internet. Tout utilisateur d’un compte de messagerie Hotmail peut accéder à l’ensemble de ses mails sur son téléphone mobile, en rentrant simplement son identifiant et son mot de passe, comme lors de son utilisation sur Internet. Dans le cadre d’une utilisation professionnelle, le TWIN™ HTC S710 peut être synchronisé avec le serveur de messagerie de l’entreprise, ce qui permet de recevoir en temps réel ses emails, de réactualiser son agenda, etc.

Regarder la télévision sans compter, téléphoner en illimité…

Les utilisateurs du TWIN™ HTC S710 retrouvent tous les services disponibles en illimité sur la gamme TWIN™. En WiFi, ils ont ainsi accès au portail multimédia qui leur permet notamment de regarder plus de 20 chaînes de télévision sans frais.

Téléphoner en VOIP

Les utilisateurs du TWIN™ HTC S710 bénéficient par ailleurs de la VoIP, fruit de l’intégration du produit BeWIP de la société Aliantiz au sein de la plate-forme Windows Mobile 6. En activant le WiFi, les abonnés du TWIN™ à proximité d’un Hot Spot peuvent ainsi passer tous leurs appels en illimités vers les fixes en France et vers plus de 50 destinations dans le monde2.

Neuf Cegetel confirme ses ambitions dans la convergence

Le choix fait par le groupe de développer ses terminaux GSM-WiFi autour du protocole SIP lui permet de mettre en œuvre très rapidement et à des débits très importants un grand nombre de fonctionnalités et de services multimédia. Le partenariat avec Microsoft s’inscrit dans ce cadre et le déploiement de la plate-forme Windows Mobile 6 a pu ainsi être réalisé rapidement.

Pour Michel Paulin, Directeur Général de Neuf Cegetel : « Après avoir été le premier opérateur à lancer une offre de convergence fixe-mobile et à l’offrir à tous les internautes, quel que soit leur fournisseur d’accès, Neuf Cegetel confirme à nouveau ses ambitions dans la convergence fixe-mobile. En effet, en choisissant un terminal TWINsous Windows Mobile 6, Neuf Cegetel offre un choix encore plus large aux consommateurs et rend les bénéfices de la convergence accessibles au plus grand nombre. Il s’adresse notamment à tous les clients de Microsoft qui souhaitent retrouver sur leur terminal l’environnement de leur ordinateur et ses services de façon illimité ».

Pour M. Nicolas Petit, Directeur de la Division Mobilité, Microsoft, « Ce nouveau partenariat avec Neuf Cegetel, après l’expérimentation menée autour du premier téléphone GSM-WiFI, le Beautiful Phone3, est l’occasion d’ouvrir les usages de Windows Mobile aux utilisateurs du WiFi. Il leur permettra de retrouver un environnement qui leur est familier, et de bénéficier de services multimédia illimités grâce au WiFi ».
Repost 0
Published by Edgeminded - dans Actualité
commenter cet article
28 août 2007 2 28 /08 /août /2007 18:40

Lors d’une récente interview au festival TV d’Edinbourg, , le fondateur de Joos, Janus Friis, a indiqué que je service de Web TV pourrait introduire un modèle payant.

Ce modèle de paiement à l’acte ou à l’abonnement serait réservé à des contenus adultes afin de capter une partie de revenus, aujourd’hui, dévolus aux FAI.

De nombreuses chaînes de télévision comme BBC, au Royaume Unis, développent des offres de Web TV afin de concurrencer directement la TV sur ADSL proposé par les FAI. Ces derniers, notamment Tiscali UK et Virgin, alertent sur les besoins en bande passante de ces offres et de la possible saturation des réseaux ADSL. Une mise à niveau vers la fibre optique très couteuse sera l’objet de débats agités.

A ces besoins de bande passante, Janus Friis répond en indiquant que ce sera une excellente chose pour les FAI qui vont pouvoir continuer à augmenter leurs revenus de l’abonnement en justifiant une augmentation des débits. Ces débits ne seront intéressants qu’avec la télévision sur IP car personne n’a besoin de fibre optique pour envoyer des emails.

C’est une brèche certaine pour les FAI qui ne vont pas voir d’un bon œil ce type d’initiative qui risque, à terme, de les réduire à des simples fournisseurs de bandes passantes.

Articles en relation :

- Joost : Le nouveau CEO dévoile la stratégie et les projets de la start up
- IPTV : Joost, Babelgum et BitTorrent, état des forces en présence
- La BBC signe avec YouTube. Pacte avec le diable ?
- L’IPTV, la télévision du 21ème siècle !
- La télévision par ADSL, un sentiment d’inachevé...

Repost 0
Published by Edgeminded - dans Actualité
commenter cet article
28 août 2007 2 28 /08 /août /2007 18:38

Le groupe de presse Mondadori France, éditeur, entres autres des magazines Télé Star mais également Top Santé, l’Auto Journal, Closer ou Modes et Travaux, vient de lancer un nouveau site du guide télé.

En partenariat avec NBC Universal, ce site est centré sur les utilisateurs en leur permettant de créer leur propre magazine de télévision. Tout est relatif puisqu’il s’agit de faire leur magazine à partir de la matière existante et non fournie par les internautes comme un site UGC.

Guide Télé va venir mordre sur le terrain d’Allo Ciné car il propose également des bandes annonces des films et programmes à diffuser sur les chaînes hertziennes.

Saluons cette initiative d’un groupe de presse dans l’internet 2.0

Articles en relation :

- SPMI : quelques sites de presse magazine remarquables

- Les magazines américains sommés de garantir leurs audiences !

- La presse américaine broie du noir et tente de réduire ses coûts

- Quel avenir pour les éditeurs de presse sur le web ?

- Elle va animer une série d’émissions de mode sur Home Shopping Network

- Les revenus papier et internet du Washington Post parlent d’eux-mêmes : un journal peut-il survivre en ligne ?

- Rapport Tessier : la presse face au numérique

- Lagardère restructure ses magazines, prélude à une tendance de fond pour le secteur ?

Repost 0
Published by Edgeminded - dans Actualité
commenter cet article
28 août 2007 2 28 /08 /août /2007 18:36

Lagardère Active a annoncé, une nouvelle étape de son plan de rationalisation, en annonçant la cession de sa filiale Hachette Filipacchi Suède.

Hachette Filipacchi Medias et l’éditeur Suédois Allers Förlag sont en cours de négociation finale en vue de la cession de la filiale suédoise d’Hachette, qui publie, notamment, Elle, Café et Elle Interiör.

Après la Norvège, en avril dernier, et la Suède, aujourd’hui, d’autres pays passeront prochainement du mode opérateur en mode licence d’ici fin 2007, comme cela a été annoncé.

Jean de Boisdeffre, Président de Hachette Filipacchi Suède et Directeur général adjoint de Lagardère Active International, déclare : « Allers förlag dispose d’un savoir faire considérable dans l’édition de presse magazine, ce qui est une garantie de la poursuite du développement des titres Hachette en Suède. Il n’y a pas de concurrence entre nos titres et ceux de Allers förlag, ce qui est positif pour l’expansion future de nos marques dans les pays nordiques. Cette transaction s’inscrit dans la nouvelle stratégie globale du Groupe, qui consiste à développer les implantations internationales, dans un certain nombre de marchés, en mode licence, avec des partenaires puissants ».

Martin Hansson, le Président de Allers Förlag, a pour sa part déclaré : « Hachette Filipacchi Suède complète parfaitement notre portefeuille de magazines. Grâce à cette opération, Allers Förlag possèdera désormais des magazines de mode, de décoration ainsi qu’un magazine art de vivre pour hommes. Nous maintiendrons, bien évidemment, en place le savoir-faire et les compétences existantes des équipes Hachette ».

Rappelons que Hachette Filipacchi Suède édite, également, Elle Mat Vin, ainsi que des hors-séries comme Elle Lyx, Café Collections et Elle Interiör Sommarstället. Par ailleurs, Hachette Filipacchi Suède est présent dans l’activité de custom publishing et les nouveaux médias. Enfin, les négociations en cours incluent un accord de licence pour le site internet elle.se.

Hachette Filipacchi Suède emploie 85 personnes et affiche un chiffre d’affaires d’environ 180 millions SEK.
Allers Förlag est le principal éditeur de presse populaire en Suède, avec 28 titres, incluant Allers, Året Runt, Svensk Damtidning, Femina, Må Bra, Antik Auktion, Hemmets Veckotidning et Hänt Extra

Articles en relation :

-  Lagardère en berne
-  Lagardère restructure ses magazines, prélude à une tendance de fond pour le secteur ?
-  Les réorganisations de TF1 et de Lagardère sont-elle réellement engagées ?
-  Elle va animer une série d’émissions de mode sur Home Shopping Network
-  Lagardère cède ses journaux du sud à Hersant Médias
-  Croissance modeste pour le groupe Lagardère au premier trimestre
-  Hachette Filipacchi Media rachète Jumpstart Automotive Media
-  Hachette arrête la publication de Première aux USA
-  Lagardère réorganise sa division online en Angleterre

Repost 0
Published by Edgeminded - dans Actualité
commenter cet article
28 août 2007 2 28 /08 /août /2007 18:36

Après Alcatel-Lucent qui vient d’annoncer le déploiement d’un réseau en Allemagne pour VSE Net et Nortel et Motorola également impliqué dans ce pays, c’est au tour de Samsung d’annoncer que Sprint va déployer le Wimax à New York avec ses équipements..

Articles en relation :

- Google et Sprint unis pour développer des services Wimax, quelles conséquences pour le marché. Et en France ?
- Réseau Wimax et voix sur IP à Montréal
- Le Wimax en passe de devenir le standard de la 4G ?
- ClearWire s’introduit en bourse, point sur le Wimax
- Intel a fait la démonstration d’un composant 3G/Wimax/Wifi.
- 50 millions de terminaux Wimax en 2008 aux Etats-Unis
- Téléphonie : accord Samsung Nokia et portables Wimax pour début 2008

Repost 0
Published by Edgeminded - dans Actualité
commenter cet article
28 août 2007 2 28 /08 /août /2007 18:34

La régie publicitaire française créée par Cyril Zimmermann en 1996 vient d’acquérir l’américain Fotolog basé à New York. Cette information est relayée par de nombreux sites internet américain mais nous n’avons pas encore eu confirmation de la part de Hi Media en France.

Si cette information est vérifiée, il s’agit d’un nouveau pas important dans l’internationalisation de la régie d’origine française maintenant présente dans 8 pays dont la Belgique, l’Espagne, le Portugal, la Suède, l’Allemagne, le Brésil et la Chine auxquels s’ajoute les Etats Unis.

Créée en 1996 et spécialisée sur les médias interactifs de puis 1998, Hi-Media s’est diversifié avec l’évolution des modèles économiques liés à l’Internet.

La régie on line a diversifié et élargi son offre pour convaincre de plus en plus de marques d’être annonceurs sur Internet au même titre qu’elles le sont en télévision.

Repost 0
Published by Edgeminded - dans Actualité
commenter cet article

Articles Récents