Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Stratégie Media Telecom Internet
  • : stratégie médias internet telecom
  • Contact

Recherche

Rester en contact

  Christian Jegourel

 

    

11 octobre 2007 4 11 /10 /octobre /2007 20:53

Iliad s’est vu refusé la 4ème licence mobile par l’Arcep pour des raisons financières mais ne va certainement pas laisser le juteux marché du mobile au cartel des 3 comme aime à les appeler Xavier Niel. Il convient de rappeler qu’Iliad possède la seule licence nationale Wimax qui se présente comme une alternative crédible à l’UMTS depuis qu’elle est technologie candidate à la 4G.

L’opérateur alternatif pourrait donc envisager un autre scénario comme nous l’avions imaginé en juillet 2006 (Free MVNO ? Les raisons d’un revirement) qui consisterait à devenir MVNO afin de s’appuyer sur une offre GSM classique soutenue par une offre Wimax nomade.

La différence entre les licences mobiles et les licences nomade c’est uniquement le hand over, c’est-à-dire la possibilité de maintenir une conversation lors d’un passage de cellule à cellule. Comme plus de 80% des appels se font sans bouger, le problème n’est pas insurmontable pour un opérateur nomade.

L’atout supplémentaire d’être MVNO serait de pouvoir compter sur un réseau déjà déployé qui couvre plus de 90% de la population ce qui laisserait le temps de déployer tranquillement un réseau Wimax.

Il ne faut donc pas voir dans le refus de l’Arcep un échec pour Free mais plutôt une opportunité de se concentrer sur la 4G avec le Wimax alors que ses capacités financières l’auraient contraint à des arbitrages complexes si la 4ème licence lui avait été attribuée.

D’autant que politiquement le FAI peut maintenant dire que « l’état » refuse la libre concurrence dans la mobile en laissant le marché à Orange, SFR et Bouygues et militer pour obtenir plus de souplesse dans l’usage des licences Wimax nomades.

Techniquement il semble d’ailleurs que le Wimax soit aujourd’hui mature et supérieur aux évolutions LTE issues de l’HSDPA. Notre interview chez Samsung (ici) donne un éclairage tout à fait intéressant sur ce que pourrait être le marché du mobile avec le Wimax.

Comme il semble que le lobbying des trois opérateurs mobile ait été efficace, on comprend mieux le récent accord entre Bouygues et Neuf Cegetel qui va permettre au 3ème opérateur de devenir un FAI « virtuel » et proposer une offre fixe/mobile. Si Bouygues devient FVNO (fixe virtual network operator) pourquoi Free ne deviendrait-il pas MVNO en attendant que son offre Wimax couvre suffisamment le territoire.

Un accord sur le mobile lui permettrait également de mieux négocier les tarifs d’interconnexion entre la 3G et le Wimax.

Et vous qu’en pensez-vous ?

Articles en relation :

- Wimax en France, dossier, état des lieux, interview vidéo et reportage exclusif chez Samsung

- Iliad, une nouvelle odyssée commence.

- Free annonce ses résultats et fournis des détails intéressants sur le futur du groupe. Les vidéos

- Free a déposé une candidature pour la 4ème licence mobile. Coup de poker ?

- Conférence de presse Free - Iliad : résultats financiers et questions d’actualité (extraits vidéo)

- OPA amicale sur Free ? Notre analyse

- Free renforce son offre audiovisuelle avec TF1 et M6 et leurs contenus VOD, détails et analyse

- Free intéressé par la 3G, pourquoi je n’y crois pas.

- Fournisseurs d’accès Internet et opérateurs mobiles, scénario pour une recomposition de la chaîne de valeur.

- Free se lance dans la fibre optique, scénario pour une vente programmée ?

- FAI et fibres optiques, la bataille a commencé, Noos comme joker ?

- Free MVNO ? Les raisons d’un revirement

- Free et Bouygues Telecom quelles perspectives dans l’évolution de la chaîne de valeur Internet

Partager cet article

Repost 0
Published by Edgeminded - dans Analyse-Stratégie
commenter cet article

commentaires

Articles Récents