Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Stratégie Media Telecom Internet
  • : stratégie médias internet telecom
  • Contact

Recherche

Rester en contact

  Christian Jegourel

 

    

18 avril 2006 2 18 /04 /avril /2006 10:25

Veoh Beta

L’ancien PDG de Dysney vient, via son fond d’investissement privé, d’investir, avec Time Warner, dans un start up qui développe une technologie de diffusion de vidéo par Internet.

Après la plupart des networks US qui investissent le terrain d’Internet pour diffuser leurs émissions, c’est au tour des grands patrons de s’y mettre. C’est d’autant plus étonnant de la part d’Eisner que lorsqu’il était à la tête de Disney, il ne s’est pas distingué par une vision claire de l’Internet. On peut même dire que le groupe a pris beaucoup de retard dans ce secteur. Comme quoi les américains ont le talent de savoir se réinventer en permanence.

Bref et cette start up.

Elle s’appelle Veoh, est basée à San Diego et développe une technologie pour diffuser la télé sur le Net. Pour l’instant rien de bien nouveau.

L’idée est de proposer une technologie qui permette de diffuser une qualité de type broadcast en utilisant le peer to peer. Cela devrait permettre à tout un chacun de recevoir et de distribuer des contenus audiovisuels en « haute  qualité ». Cette entreprise n’est pas la seule sur ce segment mais le fait d’avoir Eisner à son board et Time Warner dans le capital va les aider considérablement.

La technologie facteur de différentiation pour les médias?

J’en reviens à mes différents articles sur la compétition entre les différents acteurs de l’Internet et des médias et particulièrement « La guerre des services passe par la maîtrise des technologies clés ».

On a pensé, au début des années 90, que le nerf de la guerre était les « tuyaux » : les réseaux, puis, que c’était les contenus. Les années 2000 ont vu l’avènement de la convergence contenus/réseaux, avec les excès que l’on a connu. Aujourd’hui les modèles semblent être plus clairs à travers la compétition que ce livrent les acteurs web comme Yahoo et Google, les acteurs technologies comme Microsoft, SAP et Oracle et les médias comme Fox, TimeWarner AOL…

Le facteur clé de succès semble être la maîtrise simultanée de la technologie et des contenus. Yahoo et Google ont montré la voie.

Nous n’avons pas fini de voir des rachats, accords divers et partenariats émerger cette année.

C’est également un facteur disruptif déstabilisant pour les acteurs français de télévision qui ne sont pas du tout présent dans la technologie et sont fortement dépendants des productions d’entreprises US qui investissent dans la diffusion directe sur Internet et qui pourraient rapidement venir les concurrencer sur le territoire francophone. C’est le modèle de Dell qui se passe de distributeur… Canal + avait un pied dans la technologie, il l’a revendu.

Il va falloir que nos principales chaînes de télévision se réinventent en intégrant Internet non pas uniquement comme un canal de diffusion supplémentaire mais comme un canal d’interaction direct avec le consommateur (et non pas seulement le spectateur). C’est de la stratégie interactive comme je le disais dans mon post Google, Yahoo, Amazon… et les médias : les limites de la diversification ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Edgeminded - dans Actualité
commenter cet article

commentaires

Articles Récents