Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Stratégie Media Telecom Internet
  • : stratégie médias internet telecom
  • Contact

Recherche

Rester en contact

  Christian Jegourel

 

    

25 janvier 2007 4 25 /01 /janvier /2007 15:49

La filiale de News Corp  productrice de nombreuses séries à succès vient d’entamer une procédure juridique envers YouTube afin d’obtenir les informations relative au compte d’un Internaute qui a mis en ligne des épisodes récents des série 24 H et les Simpsons.

Le système judiciaire américain dispose d’un mécanisme spécial qui devrait permettre à la Major d’obtenir gain de cause. Il lui suffit de démontrer que la mise en ligne de ces épisodes nuit à son activité et qu’elle n’a pas pu avoir les coordonnées par ses propres moyens.

La difficulté viendra du fait que les épisodes incriminés ont été effacés du site de partage ainsi que le compte au pseudonyme « ECOtotal ».

YouTube a déjà été confronté à ce problème avec la Paramount qui avait détecté une copie du film Twin Towers.

Il s’agit d’un phénomène très difficile à contrer et il est vraisemblable que malgré la vigilance des Majors et le développement de DRM, ce soit une tendance inéluctable.

L’économie de cette industrie devra s’adapter comme celle de la musique à l’invasion de l’Internet dans son modèle économique. Les revenus ne seront certainement plus amortissables avec une chronologie des médias parfaitement contrôlée mais sur une durée de temps très courte et sur toute la planete.

Cela a évidemment un impact considérable sur la production car il faudra penser le modèle sur de plus larges bassins géographique avec de la diffusion simultanée. Il est d’ailleurs curieux que ce soit les Majors US qui soient les plus virulentes sur ce sujet alors que ce sont les mieux placées pour affronter la concurrence. Il sera très difficile aux productions locales (françaises par exemple) de concevoir des contenus à vocation internationale. Hors sans chronologie des médias l’amortissement sera plus dur surtout si l’audience des grandes chaînes s’émiette avec la montée en puissance des chaînes thématiques et de l’Internet.

Fox Atomic, l’autre filiale de New Corp a déjà pris le virage en positionnant cette marque sur l’accès aux contenus audiovisuels sur Internet.

Certains producteurs comme Clickstar ont déjà annoncé la sortie simultanée de films en salles et sur Internet.

Comme l’économie de la musique qui devra s’appuyer des événements comme les concerts, l’économie de l’image devra compter sur le temps réel à l’échelle de la planète.

Que dire de la taxe COSIP visant à imposer les FAI pour stimuler la production française et pour laquelle Free vient de publier un communiqué de presse. Il semble que nos dirigeant n’aient pas pris la mesure de l’Internet e qu’ils soient par contre très sensibles aux lobbys de l’industrie des contenus.

Articles en relation :

Free dénonce un nouvel impôt, en préparation, sur Internet

Les réflexions d’un dirigeant de TF1 face au téléchargement et à la chronologie des médias

ORB rend transparent l’accès aux contenus et va révolutionner l’économie des médias et des opérateurs mobiles

Les Majors de l’industrie musicale vont gagner de l’argent grâce au téléchargement illégal.

Les Majors étaient entrées dans le capital de Youtube avant la vente à Google.

ClickStar va proposer la sortie simultanée de films en salles et sur Internet.

Le studio Fox Atomic envisage de devenir une marque à part entière, un prélude pour devenir un diffuseur en ligne et se passer d’intermédiaires ?

Télévision en Peer to Peer s’accélère aux Etats Unis.

Partager cet article

Repost 0
Published by Edgeminded - dans Analyse-Stratégie
commenter cet article

commentaires

Articles Récents