Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Stratégie Media Telecom Internet
  • : stratégie médias internet telecom
  • Contact

Recherche

Rester en contact

  Christian Jegourel

 

    

11 octobre 2006 3 11 /10 /octobre /2006 21:59

www.nokia.frContrairement à Motorola qui investi largement dans la technologie WiMAX, notamment avec son investissement avec Intel dans Clearwire, technologie qui pourrait concurrencer les normes de haut-débit mobiles actuelles, Nokia vient seuleument d'annoncer son intérêt dans le développement des premiers mobiles WiMAX.
C’est toute l’ambigüité entre les différentes normes qui commence à susciter des interrogations. Le HSDPA commence tout juste à être disponible chez Orange et SFR que se pose déjà la question des normes 4G. Le HSDPA permet la compatibilité ascendante de la technologie UMTS actuelle et donc la mise à niveau progressive des réseaux. Mais les besoins en débits des utilisateurs habitués à Internet à plusieurs Mb/s rend nécessaire le passage rapide aux offres 4G en développement chez les constructeurs de mobiles et les opérateurs télécoms.
Logo WiMAXEt c'est là où le problème se pose car la norme 3G est déjà partagée en trois : UMTS en l'Europe, CDMA2000 aux Etats-Unis et TD-SCDMA en Chine, la norme 4G risque de na pas être non plus standardisée
En Asie, Samsung a annoncé avoir atteint des débits de 100 Mb/s, à comparer au 1,9 Mb/s du HSDPA aujourd’hui. Nokia a choisi une autre voie en convergeant vers les technologies Wimax avec une plateforme appelée « Flexi WiMAX Base Station ».
Nokia envisage donc de commercialiser ses premiers téléphones mobiles WiMAX dans le courant de l'année 2008. Avec le soutien de différents acteurs du monde de la téléphonie mobile et particulièrement d’Intel et Motorola, le WiMAX adaptée aux mobiles, et plus seulement « nomade » pourrait bien supplanter les technologies actuelles.

Schéma  

Rappelons qu’Intel envisage d’intégrer le Wimax dans ses composants Centrino nouvelle génération et que le fondeur a investi 900 millions de dollars avec Motorola dans l’opérateur Wimax Clearwire. Le ralliement de Nokia à cette norme pourrait bien accréditer la thèse que le WImax est bien une technologie disruptive qui pourrait menacer le modèle économique actuel des opérateurs.

Christian Jegourel

Articles en relation :

D’après Business 2.0, le wimax est une technologie disruptive qui menace les opérateurs mobiles.

Wifi, Wimax vs UMTS et HSDPA, Bluetooth et autres normes, quel avenir pour nos terminaux nomades ?

Fournisseurs d’accès Internet et opérateurs mobiles, scénario pour une recomposition de la chaîne de valeur.

Le Wimax va-t-il faire exploser l’équilibre entre les opérateurs mobiles et les FAI ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Edgeminded - dans Analyse-Stratégie
commenter cet article

commentaires

kermess whisper 16/10/2006 09:59


" Le Wimax pourrait bien concurrencer les opérateurs" : je ne comprends toujours pas le sens de cette phrase. Le Wimax n'est qu'une technologie d'accès. Tout seul, il ne peut rien. Construire des PCs ou même des téléphones avec "Wimax inside" ne suffit pas, cela ne va pas aider à faire surgir un réseau de façon magique. Ce que je dis là n'est pas une analyse ni un avis personnel, ce sont juste les faits bruts. Le fait que Nokia annonce un téléphone Wimax ne prouve rien. Nokia veut juste apparaître "in". Et ne pas décevoir les analystes qui tout à coup portent au pinacle une technologie de façon un peu irrationnelle. Prenons l'exemple du Wifi. Il y a du Wifi dans tous les PCs ; il y a maintenant des téléphones compatibles Wifi ; enfin, avantage inestimable, la bande Wifi n'est pas soumise à license... Avec tous ces arguments, on pouvait lire il y a quelques années des analyses prédisant de gros soucis pour les opérateurs. Aujourd'hui qu'en est-il ? Ils sont encore là et bien là... Cela ne veut pas dire que le Wifi n'a pas eu sa place, bien au contraire. Mais c'est une place spécifique, à sa mesure. Le même raisonnement s'applique pour Wimax, même s'il permet des débits plus élevés.
Pour illustrer ce que je veux dire par le fait que Wimax tout seul ne peut rien, prenons un exemple concret, celui de Sprint. Sprint investigue en ce moment quel réseau il va mettre au dessus de ses stations Wimax, et il considère avec attention SAE, c'est-à-dire le réseau actuellement en cours de normalisation au 3GPP. C'est-à-dire le réseau promu et supporté par les opérateurs actuels. Et développer un tel réseau prendra du temps, de l'argent. Encore davantage de temps et d'argent pour Sprint ou Free que pour les opérateurs installés. Donc Vodafone et autres n'ont pas trop de souci à se faire avant longtemps, tout au moins pour le segment de la voix mobile. Pour le segment data en hot spot (nomade), alors là c'est différent. Dans ce marché-là, qui est davantage un marché de niche, les nouveaux acteurs liés au monde de "l'informatique" (i.e. Wimax) pourraient bien en effet tirer leur épingle du jeu.

Edgeminded 16/10/2006 12:52

Merci de votre commentaire et je vous invite à écrire sur Edgeminded un article qui démontre comment les opérateurs actuels vont gérer la transition avec les nouveaux réseaux 4G et comment l'arrivée du Wimax ne menace pas leur modèle économique, quels seront les futurs usages du Wimax et comment toutes ces technologies se répartiront le marché et les abonnés. Comme Edgeminded est devenu un webzine collaboratif (bientôt Youvox Tech) tous les articles argumentés trouvent leur place. Espérant vous compter parmis nos rédacteurs.

Articles Récents